S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

La gestion des données privées par Facebook inquiète la CNIL

Tant que les beuveries PC INpact restent privées...

La fameuse CNIL, la Commission nationale de l'informatique et des libertés, confirme vouloir regarder de près les activités des réseaux sociaux, et notamment du fameux Facebook, dont le succès ne cesse de grandir de jour en jour. La CNIL, par la voix de son président Alex Türk vendredi dernier, va même jusqu'à militer pour que le préambule de la Constitution garantisse la protection des données personnelles.

cnil caméra surveillance contrôle préfet vidéo« Du lever au coucher, nous sommes tous plus ou moins soumis » à « un double traçage » a-t-il résumé, faisant référence notamment à la biométrie, la vidéosurveillance et la géolocalisation. Très critique au sujet des caméras de surveillance, dont le régime juridique devait être clarifié, mais aussi à propos du passeport biométrique ou encore des moteurs de recherche (en savoir plus), Alex Türk s'est aussi penché sur les réseaux sociaux, et en particulier Facebook.

Selon un responsable de la CNIL, la gestion des données personnelles des réseaux sociaux, et principalement la conservation des informations personnelles, même après effacement du profil, poserait problème.

« Selon Gwendal Le Grand, chef du service de l'expertise informatique de la CNIL, tout porte à croire que Facebook est en mesure de conserver indéfiniment ces données, et le site n'a à ce toujours pas fourni de garanties suffisantes, selon la CNIL, sur l'"anonymisation" de ces données » explique l'Associated Press.

Outre la conservation des données, le fonctionnement de Facebook et certaines de ses applications, où « pour accéder au service, vous vendez vos données à caractère personnel », est lui aussi sujet à discussion. Le fameux Beacon (en savoir plus), dont la polémique a poussé le président de Facebook à s'excuser, est un exemple type des travers possibles du réseau social étatsunien.

Un avis sur la protection de la vie privée des réseaux sociaux devrait ainsi être remis d'ici l'automne par un groupe de travail européen, composé de la CNIL et de ses équivalents européens, afin d'établir une future loi européenne.

facebook français publicités langueÀ la question "Pourquoi la CNIL s’intéresse-t-elle aux moteurs de recherche et aux sites communautaires ?", posée dans le 28ème et dernier bilan de la CNIL, Philippe Lemoine, président-directeur général de LaSer et Commissaire en charge du secteur « Technologie » a répondu :

« Qu’il s’agisse des moteurs de recherche tels que Google ou Yahoo!, ou des sites communautaires tels que Facebook, MySpace ou LinkedIn, ces services fonctionnent selon le même modèle économique : leur gratuité avec comme contrepartie un financement par la publicité qui, pour être toujours plus ciblée, exploite des gisements de données personnelles fournies par les utilisateurs eux-mêmes, parfois à leur insu.

Dès lors, il est naturel que la CNIL, comme les autres autorités de protection des données, se préoccupe du respect effectif, par ces services, des principes de protection des données et s’intéresse aux conditions dans lesquelles les données sont exploitées et aux modalités selon lesquelles les internautes en sont informés et peuvent exercer leurs droits informatique et libertés.
 »

Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 19/05/2008 à 16:53

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;