Microsoft fait finalement appel de sa condamnation européenne

Du passé qui a de l'avenir 114
europe« La décision envoie un fort signal aux consommateurs qui peuvent espérer avoir le choix en Europe et que la Commission se battra pour garantir cette liberté ». C’est en ces termes que se félicitait en février, Nelies Kroes, commissaire européenne spécialisée dans le domaine de la concurrence, après la condamnation de Microsoft à 899 millions d’euros d’amende.

L’amende avait été infligée à l’éditeur pour avoir tardé à appliquer les décisions antitrust de la Commission européenne, concernant l’interopérabilité. « Microsoft est la première entreprise en 50 ans de politique européenne de la concurrence que la Commission ait dû condamner pour ne pas s'être conformée à une décision antitrust, poursuivait Mme Kroes, J'espère que la décision d'aujourd'hui clôt un sombre chapitre dans l'histoire de Microsoft du non-respect de la décision de la Commission de mars 2004 et que les principes confirmés par l'arrêt de la Cour de première instance de septembre 2007 régiront la future conduite de Microsoft »

Le dossier européen de Microsoft n’est cependant pas clos. Microsoft a fait savoir qu’il faisait appel de cette condamnation : « Microsoft a déposé aujourd'hui (vendredi) devant le tribunal de première instance (de la Cour européenne de justice à Luxembourg) un recours en annulation de la décision prise le 27 février par la Commission européenne » a indiqué un porte-parole de l’éditeur à l’AFP. L’un des objectifs pour l’éditeur sera d’obtenir « des éclaircissements », a-t-il affirmé, ce qui ne sera pas sans agacer la Commission laquelle a multiplié les explications et menaces sur ce dossier qu’on pensait clos.

Cette contre-attaque est d’autant plus surprenante qu’une semaine après la condamnation, Microsoft affirmait que ces histoires concernaient «des éléments du passé qui ont été résolus (…) Comme nous l'avons montré (…) avec nos nouveaux principes d'interopérabilité et les actions spécifiques pour accroître l'ouverture de nos produits, nous nous concentrons sur les étapes qui vont améliorer les choses à l'avenir ».
Publiée le 12/05/2008 à 08:40
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité