Live Mesh : la grande plateforme de services de Microsoft

Une vision de plusieurs années qui prend corps 60
live mesh Microsoft travaille actuellement sur un projet titanesque qui mobilise une grande partie de ses compétences et ressources. Pour beaucoup, la plateforme Live est une série de gadgets qui fonctionnent plus ou moins ensemble, mais dans l’esprit de l’éditeur, la situation actuelle ne représente qu’une broutille une fois comparée à la finalité du projet.

Live Mesh représente l’avenir de cette plateforme, tout du moins une première véritable idée de ce vers quoi Microsoft se dirige. La plateforme est décrite comme une « approche Software + Service pour synchroniser, partager, stocker et accéder aux fichiers et dossiers depuis n’importe quel appareil ».

De quoi est composée cette plateforme ?
  • Une plateforme qui définit et modèle les relations entre les appareils, les données, les applications et les utilisateurs, le tout accessible à travers un modèle et des protocoles pour les développeurs
  • Un service « nuageux » qui procure un reflet de la propre infrastructure des centres de données de Microsoft
  • Un logiciel client qui permet à l’utilisateur d’accéder à tous les services, et permet en outre d’utiliser les applications web en mode hors-ligne
  • Une expérience qui réunit tous les éléments à la portée de l’utilisateur pour accéder à l’ensemble du contenu de manière transparente
Plus précisément, Live Mesh est divisé entre quatre éléments clés :
  1. Mesh Ressource Model :
    • Appareils
    • Données
    • Applications
    • Relations
  2. Le nuage des services
  3. Mesh Operating Experience
    • Windows XP et Vista
    • Mac (bientôt)
    • Périphériques mobiles (bientôt)
    • Autres
  4. Framwork Mesh : protocoles et API
live mesh live mesh

Ces captures sont issues d’une première préversion qui vient de paraître aux États-Unis, et permettant déjà quelques fonctionnalités de base. Cela étant, il ne s’agit que d’une introduction aux possibilités offertes par Mesh, plateforme dans laquelle finiront tôt ou tard par se rejoindre la totalité des services Live. On peut considérer l’ensemble comme un gigantesque regroupement de services interconnectés, ce qu’aurait dû, en fait, toujours être la plateforme Live.

Voilà pourquoi Microsoft crée divers services appelés Live et part un peu dans toutes les directions. Voilà également pourquoi la firme bâtit, un peu partout dans le monde, d’énormes centres de données aux capacités de stockage presque indécentes, dans la lignée des pratiques de Google. Stockage en ligne, synchronisation des informations et données entre tous les services et appareils, utilisation des objets distants de la même manière que les locaux, prise de contrôle, interactions : des objectifs à la pelle et de grandes ambitions.

Il faut attendre désormais que la vision devienne réalité et que les préversions soient élargies au reste du monde, car la réussite de cette plateforme passera évidemment par la qualité de sa réalisation. Sur ce chapitre, le mystère reste entier.
Par Vincent Hermann Publiée le 24/04/2008 à 12:57 - Source : Multiple
Publicité