Qimonda plombe les finances d'Infineon et serait à vendre

Qimonda peut écrire ses mémoires... 11

L'Allemand Infineon, principalement connu pour ses puces-mémoires, devrait se séparer de son compatriote Qimonda, dont il détient actuellement 77,5 % des parts. C'est du moins ce qui a été annoncé aujourd'hui même par Infineon. Il faut dire que Qimonda représente un poids lourd pour la firme allemande. La baisse des prix de la mémoire et la faiblesse du dollar ont de surcroît plombé les résultats du groupe.

Infineon DDR2 Micro-DIMMAvec 1,049 milliard d'euros de chiffre d'affaires, et des pertes de 1,371 milliard d'euros, Infineon n'affiche pas une forme financière exceptionnelle. Il faut cependant préciser que ces pertes sont à imputer principalement à Qimonda. Infineon a en effet déprécié la valeur comptable de Qimonda de 1,004 milliard d'euros. Qimonda a de plus réalisé 482 millions d'euros de perte lors de ce même trimestre.

En mettant de côté Qimonda, Infineon annonce des bénéfices de 19 millions d'euros, en recul de 58 % par rapport aux 45 millions d'euros de bénéfices pour le dernier trimestre 2007, là encore en excluant les activités de Qimonda. En intégrant ce dernier, les pertes ont atteint, lors de cette période, 441 millions d'euros.

Avec 43 000 employés, dont environ 13 500 chez Qimonda, Infineon se devait de rapidement réagir, sa situation allant de mal en pis. En plus de la suppression de 10 % des effectifs de Qimonda, la cession de ce dernier semble entendue. Reste à connaître la méthode à employer.

Outre une baisse de participation progressive de la part d'Infineon ou encore une cession de Qimonda aux actionnaires, ses concurrents (Micron, Elpida et Hynix) seraient actuellement en discussions afin de racheter Qimonda, selon le Financial Times Deutschland.

Publiée le 23/04/2008 à 10:30 - Source : Infineon
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité