Fibre optique : Orange freine sciemment la concurrence

Un mélange vitamine C et fibre détonnant 91

fibre optique gpon france telecom orangeD'ici à 2012, de nombreux investissements seront opérés par Orange, Neuf Cegetel et Free en matière de fibre optique, et ce, dans de nombreuses villes françaises. Très rapidement, alors que la fibre optique n'en était qu'à ses premiers pas dans l'Hexagone, l'ARCEP a émis le souhait de voir les investissements en fibre mutualisés, ceci afin de réduire les coûts, mais aussi d'introduire la concurrence dans un marché qui s'annonce monopolistique pour chaque bâtiment et quartier. En effet, les investissements étant extrêmement élevés, le marché de la fibre optique ressemble au "premier arrivé, premier servi".

Un mauvais partage de sa vitamine C

Mais pour l'UFC-Que Choisir, Orange (France Télécom) ne verrait pas d'un bon oeil la mutualisation du réseau et ferait tout pour gêner cette dernière :

« Les différents FAI ont conscience de la nécessité de mutualiser, i.e de partager la partie terminale de la fibre. Cependant, ils ne parviennent pas à un accord. Le fruit de la discorde est le point de la mutualisation, concrètement le lieu où les différents FAI viendront se connecter au réseau de l'opérateur ayant fibré l'immeuble.

E
n réalité, ce blocage doit être attribué à Orange qui déploie beaucoup d'énergie pour gêner ses concurrents. En effet, d'une part ce dernier implante les points de mutualisation en pied d'immeuble, ce qui implique d'avoir d'importants effectifs pour couvrir un large territoire.

orange couper couteau séparation fonctionnelle ArcOr, si Orange bénéficie des employés de France Telecom, Iliad-Free, Neuf Telecom ou même Alice n'ont pas de telles ressources. D'autre part, les boitiers permettant la mutualisation sont localisés dans les immeubles, nécessitant une autorisation pour pouvoir intervenir. »

Orange, en mutualisant en pied d'immeuble, contrairement aux souhaits des autres FAI de mutualiser plus en amont (au NRO), pour une question de coût et de facilité, gêne donc la concurrence explique l'UFC-Que Choisir. Conséquence, dans ces conditions, la concurrence a de fortes chances d'être nulle dans de nombreux immeubles.

Un problème pour l'association, qui, en sus, et à son grand dam, de conseiller aux copropriétés d'attendre pour signer un accord avec un opérateur, demande au gouvernement les deux points suivants :

  • Qu'il impose la mutualisation au NRO (nœud de raccordement optique) comme modalité de raccordement par défaut.
  • Qu'il contraigne Orange et l'ensemble des acteurs à partager leurs informations pour que le consommateur puisse bénéficier d'un réel choix !
Par Nil Sanyas Publiée le 22/04/2008 à 09:42 - Source : UFC-Que Choisir
Publicité