Le premier supercalculateur GPU en France : 300 TFlops

Des GPU pour jouer dans la cour des grand 123
SupercalculateurEn France, le Grand Équipement National de Calcul Intensif (Genci) frappe fort dès son tout premier supercalculateur, l'une des premières machines du genre à utiliser le GPU comme processeur de calcul.

En janvier 2007, le Ministère de l'Éducation Nationale décide de créer le Genci, une société civile détenue à 50 % par l'État, 20 % par le CEA, 20 % par le CNRS et 10 % pour les Universités. L'objectif est alors de prendre en charge les infrastructures de calcul intensif consacrées à la recherche scientifique. Aujourd'hui, on en sait plus sur ses intentions.

L'idée est de monter la machine la plus puissante possible, au sein d'un budget global de 25 millions d'euros accordé au Cenci. Le choix a porté sur un Bull NovaScale de nouvelle génération, une machine pas même encore annoncée par son fabricant.

Nous avons alors appris que ce supercalculateur offrait une configuration bien spéciale : un système hybride composé de 1068 CPU octocoeurs nouvelle génération, accompagnés de 48 modules de GPU pour effectuer un maximum de calculs parallèles.

Selon nos informations, les 1068 processeurs sont bel et bien des Nehalem à huit coeurs, et les 48 modules GPU sont des solutions Tesla de chez NVIDIA. Ce sera en plus un Tesla de nouvelle génération, avec une très forte probabilité de puce GT200 aux manettes, et même plusieurs pour chaque module (on en imagine deux, comme dans les solutions Tesla actuelles de NVIDIA).

NVIDIA TeslaDans cette machine, l'ensemble des CPU est censé produire une puissance théorique de 103 Tflops, contre 192 Tflops pour les GPU. Avec 96 GPU contre 1068 CPU, on voit déjà nettement la domination du GPU sur le CPU en calcul intensif, toujours grâce à ses multiples processeurs de flux parallèles.

On n'en doute pas, il y a certainement d'autres supercalculateurs roulant au GPU de prévus. Mais celui-ci est l'un des, voire le, tout premiers de cette taille. Le matériel du calcul intensif entame, c'est certain, une forte mutation vers le GPU.
Par Bruno Cormier Publiée le 19/04/2008 à 00:17
Publicité