Serveurs : micro-watercooling écologique chez IBM

Idées Bien Moulinées 121
Chez IBM, on n'a pas d'air conditionné, mais on a des idées, et des bonnes. La dernière trouvaille de la firme s'applique directement à ses serveurs Power 575, qui seront désormais directement reliés au circuit d'eau de la ville !

Chaque carte mère est équipée d'une tuyauterie en cuivre en guise de refroidissement, liquide bien sûr. Les deux processeurs seront directement refroidis par un ingénieux système de microcanalisations pensé pour maximiser l'échange thermique entre la puce et le circuit de refroidissement. L'eau froide arrive par des canalisations classiques et se diffuse dans toute la salle de serveurs, pour ensuite repartir un peu plus chaude, le tout relié par de simples plomberies !


Les blocs de watercooling sont directement intégrés aux puces, et l'eau touche de très près la source de chaleur via les microcanalisations du bloc. IBM cherche maintenant à aller plus loin, en intégrant ces canalisations directement à l'intérieur des puces, pour un échange thermique maximal. Une recherche qui prend place dans l'objectif de fabriquer des serveurs « zéro émission » en terme d'énergie et de fabrication de dioxyde de carbone.

IBM affirme que ce système nécessite 80 % moins d'air conditionné, pour ainsi réduire la consommation de l'ensemble des serveurs de 40 %. Les chercheurs d'IBM pensent que l'eau peut alors être 4000 fois plus efficace que l'air dans le refroidissement des circuits électroniques.

IBM watercooling serveur Hydro-clusterIBM watercooling serveur Hydro-cluster

Ce système est surnommé « Hydro-Cluster », et offre l'avantage de pouvoir gérer la chaleur de plusieurs centaines de processeurs à la fois, dans un environnement très dense. Le premier système de ce type opère à l'institut allemand Max Plank. C'est d'ailleurs pour le nouveau supercalculateur le plus rapide d'Allemagne.



Publiée le 10/04/2008 à 17:40
Publicité