Silverlight 2 sera disponible en bêta 2 le mois prochain

Les langages .Net à la rescousse 33
silverfightLa technologie Silverlight de Microsoft est souvent présentée comme une alternative au Flash, alors qu’elle correspondrait plutôt à l’environnement Flex, puisqu’elle permet d’autres possibilités que la simple animation. La version 1 est disponible depuis l’année dernière, mais la version 2.0 devrait apporter de très nombreuses nouveautés, tout en constituant le vrai départ de la technologie.

Ashish Thapliyal, développeur chez l’éditeur, a répondu à quelques questions courantes. Beaucoup se sont demandé si Silverlight serait ouvert à terme à des codecs audio et vidéo tiers. Le développeur répond que la technologie est compatible avec le VC-1, le WMV, le MP3 et le WMA, mais qu’elle n’a pas vocation d’offrir une ouverture à ce niveau à cause des nombreux problèmes de licences que cela poserait.

La bêta 2 sera bientôt disponible, car elle est toujours prévue pour le mois de mai. La version finale est prévue pour cet automne, mais la future bêta donnera une bonne idée de ses possibilités puisque toutes les fonctionnalités y seront présentes. Par exemple, là où Silverlight 1.0 autorisait seulement le JavaScript comme langage, la version 2.0 prendra en charge tous les langages utilisés par Visual Studio dans l’environnement .NET. Il sera donc possible d’utiliser le C# ou même encore le Visual Basic.NET.

Les développeurs doivent s’attendre à de très nombreux changements entre les bêtas 1 et 2, parfois même dans le cœur de la technologie. Pour cette raison, certaines fonctionnalités risquent ne plus fonctionner. Le code écrit pour la bêta 2 devrait fonctionner sans incident avec la version finale cependant. Précision importante : les sites développés avec Silverlight 1.0 fonctionneront sans dommage avec la version 2.0, il n’y a pas de cloisonnements comme avec les frameworks .NET.

Actuellement, selon Microsoft, Silverlight est téléchargé à hauteur de 1,5 million de fois par jour. Bien que le chiffre puisse paraître énorme, il reste fort à faire pour rattraper Adobe qui estime que son plug-in Flash couvre 90 % du parc informatique mondial.
Par Vincent Hermann Publiée le 07/04/2008 à 14:32 - Source : Microsoft
Publicité