S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Le gouvernement américain décrète le blocus d'IBM

Tant que HAL ne fait pas l'inverse...

Le géant de l'informatique IBM est désormais, de façon temporaire pour le moment, interdit de réaliser des contrats avec le gouvernement étatsunien, et sous le coup d'une enquête. Cette suspension et cette enquête, demandées par l'EPA, l'agence américaine de protection de l'environnement, font grand bruit et ont pris effet le jeudi 27 mars dernier. Avec 1,3 milliard de dollars de contrats réalisés avec le gouvernement américain en 2007, cette interdiction peut rapidement devenir problématique pour IBM.

La cause de ce remue-ménage serait selon IBM liée à de possibles corruptions lors d'un appel d'offres réalisé en mars 2006, mettant en cause IBM et l'APE. 80 millions de dollars avaient été négociés à l'époque afin de moderniser les systèmes financiers de l'agence gouvernementale américaine.

IBM précise dans son communiqué, que dans le cadre de l'enquête, le groupe américain et certains de ses employés ont été convoqués afin de « témoigner et fournir des documents concernant les interactions entre les employés de l'EPA et certains employés d'IBM. »

« Nous allons coopérer avec les enquêteurs, mais nous allons également prendre toutes les mesures appropriées afin de contester la portée de cette action » a ainsi affirmé par téléphone le porte-parole d'IBM à l'agence de presse anglaise Reuters.

International Business Machines a trente jours pour contester cette suspension temporaire, qui peut, selon la durée de l'enquête, durer une année entière. En fonction de l'évolution de l'enquête, nous pourrions donc avoir affaire à un nouveau feuilleton.

Source : IBM
Publiée le 01/04/2008 à 14:45

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;