Résultats mitigés pour Dell avec un bénéfice en baisse

Ah Dell... ou à l'aide ? 57

Inférieur en tous points aux prévisions des analystes, le dernier trimestre financier* de Dell est pour le moins mitigé. L'ex-numéro 1 des ventes de PC, dont les parts de marché ne cessent de reculer, a en effet annoncé des bénéfices inférieurs à ceux réalisés un an plus tôt (-6 %), à savoir 679 millions de dollars contre 726 millions. A contrario, le chiffre d'affaires a grimpé de 10 % sur la même période, passant de 14,47 milliards de dollars à 15,989 milliards cette année.

Autant de portables que de PC de bureau (en valeur)

dell xps1530Le secteur mobile est désormais quasiment équivalent au secteur des ordinateurs de bureau, avec 4,8 milliards de dollars dégagés sur cette période, contre 4,9 milliards pour les desktops, soit en tout 9,7 milliards et 60 % des revenus de l'Américain. Un résultat inférieur au secteur Personal Systems Group de Hewlett-Packard, qui avait cumulé quant à lui 10,8 milliards de dollars de revenus et 628 millions de bénéfices.

Les 40 % restants sont composés du secteur logiciels et périphériques, avec 2,7 milliards de dollars (17 %), du secteur serveurs et réseaux, avec 1,6 milliard de dollars (10 %), des services avec 1,4 milliard de dollars (9 %) et enfin du secteur du stockage avec 600 millions de dollars (4 %).

American dependency

La dépendance au continent américain est toujours importante pour Dell, avec 60 % de ses revenus dégagés, soit 9,5 milliards de dollars. Un pourcentage cependant en retrait de 2 points par rapport au trimestre précédent. Dell occupe tout de même la première place aux États-Unis avec 35 % du marché, devant HP et Apple.

L'Europe pour sa part a généré 4,2 milliards de dollars de chiffre d'affaires pour Dell, soit 26 % du total (+2 points). L'Asie, avec 2,3 milliards de dollars et 14 % des revenus, est stable.

Carrefour sauvera-t-il Dell ?

DellDes résultats que nous pouvons là encore comparer à HP. Ce dernier a ainsi annoncé récemment que l'Amérique n'était qu'en seconde position, avec 39,3 % de ses revenus (soit 11,2 milliards), contre 43,1 % pour la région EMEA (soit 12,3 milliards) et 17,2 % pour l'Asie.

Le changement de modèle pour Dell n'est donc pas encore optimal. Dorénavant visible dans des supermarchés et de grandes enseignes, notamment en France (Carrefour), en Angleterre (DSGi) et aux États-Unis (Best Buy), Dell arrivera-t-il à freiner la baisse de son bénéfice ?

* il s'agit ici du quatrième trimestre fiscal 2008 de Dell, calculé du 2 novembre 2007 au 1er février 2008.

Publiée le 29/02/2008 à 09:55
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité