YouTube bloqué au Pakistan (MàJ)

Laisse du mou, Pakistan 226
MàJ : le Pakistan a finalement levé le blocage de Youtube :  « Nous avons donné instruction à tous les fournisseurs d'internet de débloquer l'accès à YouTube parce que le contenu incriminé en a été retiré » a expliqué à l'AFP, l'Autorité pakistanaise des Télécommunications (PTA). Selon les derniers éléments, c’est bien la publication des caricatures danoises de Mahomet qui a été jugée blasphématoire. Une petite recherche sur Youtube montre cependant que les contenus incriminés sont toujours disponibles en quelques secondes de recherches.
-----------------------

stopNouveau cas de filtrage autour de Youtube. Cette fois, c’est le Pakistan qui a fermé les vannes, en demandant à tous les FAI nationaux de rerouter l’accès au site d’hébergement vidéo pour tous les nationaux vers une autre adresse. Un comité interministériel a pris une telle décision en raison de « documents et vidéos blasphématoires », explique le gouvernement pakistanais à l’AFP.

Un comble : les contenus problématiques n’ont pas été donnés, mais la publication de vidéos reprenant les caricatures danoises du prophète Mahomet serait l’une des causes plausibles. On évoque encore des vidéos du député islamophobe hollandais Geert Wilders. Selon plusieurs sources, l’autorité des télécommunications pakistanaise (PTA) aurait indiqué que la mesure serait active pour une durée indéfinie et inviterait tous les abonnés à contacter Youtube pour leur demander de retirer les contenus considérés comme illicites (aucune trace d’un tel message sur le site officiel du PTA)

Ce n’est pas la première fois que Youtube se frotte aux rigueurs de certains pays. La Thaïlande, la Turquie ou le Maroc sont quelques-uns des pays à avoir pris des mesures similaires contre la jungle des vidéos présentes sur le site d’hébergement, propriété de Google.
Publiée le 26/02/2008 à 14:33
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité