S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Microsoft, Google, IBM, Yahoo et VeriSign rejoignent OpenID

Un pas de géant vers une identification unique ?

openid Tout récemment, la fondation OpenID a annoncé que plusieurs grands noms de l’informatique rejoignaient son conseil d’administration. Bien que ce dernier ne prenne pas lui-même les décisions qui gouvernent le futur de cette technologie, il s’agit néanmoins d’un bond très important.

Cinq acteurs majeurs se joignent au mouvement

Google, IBM, Microsoft, Yahoo et VeriSign ont donc rejoint officiellement la fondation. Aucune décision n’a encore été prise quand à l’intérêt réel que portent ces firmes à ce qui a été créé pour devenir un standard de l’authentification en ligne. On ne sait donc pas à l’heure actuelle ce que comptent faire les nouveaux venus avec l’ensemble de leurs services, mais les possibilités futures sont clairement intéressantes.

En fait, on peut déjà imaginer plusieurs d’entre elles à travers l’annonce précédente de Yahoo de rendre compatible son propre système d’authentification avec OpenID. Dans la pratique, un identifiant Yahoo pourrait donc être utilisé désormais pour se connecter à n’importe quel site ou service utilisant OpenID.

Un processus unique d'identification pour les prestataires

Pour rappel, voici comment les actions s’enchainent :
  1. L’utilisateur crée un compte chez Yahoo
  2. Il lui sera communiqué une adresse qui aura probablement pour forme, par exemple, xxx.yahoo.com
  3. Il indique cette adresse sur les sites où il souhaite être connecté
  4. Le site ciblé interroge alors Yahoo de manière sécurisée
  5. Pour valider la demande, l’utilisateur est invité à entrer son mot de passe
  6. Le site accepte l’identification, l’utilisateur est connecté
Il faut faire attention à ne pas confondre OpenID avec une identification du type Live ID de Microsoft ou Google : une authentification unique, un statut connecté pour tous les services. Non, en fait il s’agit surtout d’obtenir un identifiant qui va pouvoir être utilisé par tous les prestataires compatibles avec ce système.

Demain, une grande simplification ?

Les retombées ? Si Google, IBM, Microsoft, Yahoo et VeriSign utilisent réellement les possibilités d’OpenID, la situation devrait devenir intéressante. On peut très bien imaginer par exemple que Microsoft et Google rendent leurs systèmes respectifs compatibles. À partir de là, on peut tomber dans le roman de science-fiction : un utilisateur possédant un compte Live ID et se connectant à un service Google.

Le système OpenID commence peut-être donc à connaître ses premiers vrais succès à large public, du moins potentiellement. Pendant longtemps la technologie est surtout restée sous-terraine, pleine de promesse mais méconnue. Selon le communiqué de presse, des analystes se sont penchés sur la question et ont estimé qu’OpenID avait un grand potentiel, mais ne disposait pas assez de visibilité ni de compréhension. Après un nettoyage général du site web et une meilleure explication des différents processus, les grosses sociétés ont enfin sérieusement jeté un œil de ce côté.

Pour comparaison, environ 20 millions de comptes compatibles OpenID pouvaient être recensés en janvier 2006, avec moins de 500 sites web compatibles. Aujourd’hui, plus de 250 millions de comptes sont recensés, avec plus de 10 000 de sites.
Source : OpenID
Publiée le 11/02/2008 à 10:15

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;