Yahoo pourrait s'allier à Google, qui répond à Microsoft

The war isn't over 295

Google et Yahoo pourraient-ils bientôt se réunir, et porter un coup sur la tête de Microsoft ? Suite aux récents résultats financiers de Yahoo, et une valeur boursière sans cesse en baisse de cette dernière (-32 % en un an), Microsoft a rapidement réagi en proposant officiellement une OPA d'une valeur de 44,6 milliards de dollars, soit 60 % de plus que la valeur de Yahoo lors de l'offre de rachat. Et un nouveau record pour une entreprise 100 % internet. Et surtout, une façon pour la firme de Redmond de devenir le seul concurrent sérieux de Google. Mais ce scénario ne se réalisera peut-être pas comme le géant du logiciel le souhaite.

44,6 milliards de $, une offre qui ne se refuse pas ?

Argent dollars euros cash bouffonLe jour même de l'offre-choc de Microsoft, Yahoo a déclaré « que son conseil d'administration évaluera cette proposition avec soin et rapidement, dans un contexte où il faut répondre aux exigences des plans stratégiques de Yahoo, et poursuivre le meilleur plan d'action pour maximiser sa valeur à long terme pour les actionnaires. » Les 60 % de plus-value ne sont ainsi pas tombés dans l'oreille d'un sourd. L'action est d'ailleurs passée de 18,87 $ à 28,38 $ en fin de clôture vendredi. Un signe qui ne trompe pas.

Malgré la domination de Google, un tel mariage entre Microsoft et Yahoo devrait passer à un examen attentif de la part des autorités américaines et européennes. Cependant, pour le géant de la recherche qu'est Google, les choses sont bien établies.

L'amour de Google envers Microsoft

En effet, pour David Drummond, Vice-président senior de Google, travaillant pour le Développement de l'entreprise, cette offre est « plus qu'une simple opération financière, d'une entreprise reprenant une autre. Il s'agit de préserver les principes fondamentaux de l'Internet: l'ouverture et l'innovation. »

S'ensuit un tacle au niveau de la carotide de la part de David Drummond. « Microsoft pourrait-il maintenant tenter d'exercer le même type d'influence incorrecte et illicite sur Internet comme il l'a fait avec les PC ? Alors que l'Internet récompense l'innovation concurrentielle, Microsoft a souvent cherché à établir des monopoles propriétaires – et ensuite tirer parti de sa position dominante dans de nouveaux marchés contigus. »

Google aurait-il peur de Microsoft ?

windows live messengerGoogle attaque donc Microsoft de front. Outre les méthodes du créateur de Windows, David Drummond tient de plus à rappeler qu'un tel rachat créerait une situation inconfortable en termes de concurrence au niveau des logiciels de chat instantané (Windows Live Messenger et Yahoo Messenger), des comptes de courriels (Hotmail et Yahoo Mail) et des portails respectifs des deux entreprises.

Et devinez quelle est la dernière rumeur en date selon Reuters ? Yahoo pourrait s'allier avec Google. En effet, les 31 dollars offerts par action ne seraient en fin de compte pas suffisants. Selon l'édition dominicale du Wall Street Journal, Eric Schmidt, le patron de Google, aurait lui-même appelé Jerry Yang, le patron de Yahoo, pour offrir son aide afin de contrecarrer les plans de Microsoft.

Les scénaristes sont en grève de l'autre côté de l'Atlantique, et pourtant, un nouveau feuilleton à succès est définitivement lancé depuis vendredi dernier.

Par Nil Sanyas Publiée le 04/02/2008 à 09:41
Publicité