Nom de domaine : Google veut en finir avec le domain tasting

Des fins de mois un peu plus difficiles 39
domain tasting dollars argent dollar Google souhaite en découdre avec le domain tasting. Derrière l’anglicisme, se cache une pratique qui consiste à abuser d’une période transitoire existant en matière d’achat de noms de domaine (l’add grace period, ou AGP) : lorsqu’un nouveau nom est enregistré, le bénéficiaire (registrant) a cinq jours pour payer son achat. La mesure permet alors aux bureaux d’enregistrement de se protéger des mauvais payeurs et d’annuler la commande en cas d’incident de paiement.

Mais de fait, certains ont flairé le filon car durant ces cinq jours, le domaine est exploitable : ils enregistrent des centaines de milliers de noms de domaines pour tester leur popularité durant cette brève période. Finalement, ils ne payent et conservent que ceux qui sont le plus porteurs en clics et de publicités. La mesure a pu porter de jolis fruits : certains se seraient engrangés jusqu’à 3 millions de dollars par mois par ce biais ! Avec des procédures automatisées, ils ont profité de la notoriété des marques pour enregistrer temporairement des domaines à la graphie voisine ou avec des expressions très porteuses, et ont simplement attendu le flot de clics rémunérés.

Pour faire fructifier cela, le programme Adsense, le système publicitaire de Google, est une des sources de revenus préférées des « domain tasters ». De là, la profusion de ces sites parking remplis de liens publicitaires qui fleurissent selon vos requêtes, mais qui ne présentent aucune utilité et surtout salissent le régime mis en place par le moteur.

Selon le site spécialisé DomainTools, Google serait cependant sur le point de détourner la bidouille : il envisage tout simplement de cesser de monétiser les domaines s’ils n’ont pas plus de cinq jours d’ancienneté. La mesure serait très honorable puisque ne l’oublions pas, Google gagne aussi de l’argent sur les revenus générés par le programme AdSense. L’un des effets bénéfiques de la mesure sera de profiter aux sites qui utilisent AdSense d’une manière légitime. Ce cliquet de protection entrerait en vigueur d’ici la fin février, indique DomainTools, citant des sources internes.

Par Marc Rees Publiée le 28/01/2008 à 09:18
Publicité