Un groupe de pirates déclare la guerre à la Scientologie

Cyber-guerre totale 578
Tom Cruise ScientologieL'Église de Scientologie subit en ce moment des attaques informatiques de la part d'un groupe de pirates, Anonymous, qui s'est décidé à frapper très fort contre la présence de la pensée scientologue sur le Net.

Cette récente guerre est informatique, mais très sérieuse, et l'opération s'appelle « Project Chanology ». Les cyberactivistes qui ont pris pour cible l'Église de Scientologie effectuent des attaques DDoS sur plusieurs de ses principaux sites web, dont le site officiel de l'Église, qui est actuellement constamment harcelé par des offensives distribuées de type déni de service. Résultat : aucun de ces sites ne fonctionne, ou très lentement.

Autre moyen, la recherche d'informations secrètes dans les ordinateurs Scientologue. Certains des pirates de chez Anonymous ont réussi à télécharger des documents confidentiels que l'Église réserve uniquement à ses acolytes. Un fichier de 66 Mo composé de milliers de pages de rapports, dictionnaire et leçons scientologues, que les pirates se sont fait un plaisir de diffuser librement sur le Net.

La cause : une vidéo officieuse de Tom Cruise en plein délire mystique

Cette vidéo, disponible maintenant sur les principaux sites de diffusion en ligne, fut publiée à l'origine sur le site Gawker. L'Église de Scientologie a très vite contacté le site en menaçant son webmaster d'attaque en justice pour violations de droits d'auteurs, un argument très bancal juridiquement, qui a mis le feu aux poudres.

Tom Cruise Scientologie Ce n'est pas la première fois que l'Église de Scientologie tente de censurer sur le Net des informations qui lui sont défavorables, avec menaces de poursuites judiciaires farfelues en guise d'argument. Le groupe Anonymous affirme dans un communiqué qu'il ne laissera désormais plus ces pratiques passer : la guerre totale est déclarée.

Sur le site officiel de ce mouvement anti-scientologie, plusieurs conseils de harcèlement sont prodigués aux amateurs, comme le Blackfaxing (envoyer des centaines de pages entièrement noires pour vider l'encre des faxes de l'Église), ou même quelques actions plus réelles, comme à Londres le 10 février prochain.

Une guerre qui remonte aux débuts du Net

Les prémices de ce conflit d'internautes contre la Scientologie remontent à l'année 1994, sur les réseaux Usenet. Le groupe « alt.religion.scientology » s'était alors formé dans le but de combattre les discours de l'Église. Les scientologues avaient alors entrepris plusieurs actions judiciaires pour violation de la « marque Scientology », pour finalement arriver à ses fins, et faire disparaître le groupe de Usenet.
Par Bruno Cormier Publiée le 25/01/2008 à 15:15
Publicité