Toute première arrestation d'un auteur de virus au Japon

Mais pour violation de droits d'auteurs ! 43
SophosLabs rapporte que le Japon vient d'arrêter son tout premier programmeur de virus. Cependant, comme l'écriture de virus informatique n'est pas considérée comme une activité illégale au Japon, les autorités l'accusent de violation de droits d'auteurs afin de le juger.

Trois hommes ont au total été arrêtés. Tous ont reconnu être impliqués dans l'affaire, le premier a programmé le malware en question, les deux autres se sont chargés de le diffuser sur Winny, réseau de partage pair à pair (P2P) très utilisé au pays du soleil levant.

Ce virus, baptisé « Troj/Pirlames-A » chez Sophos, fit son petit effet de surprise : « C'est l'un des malwares les plus bizarres que nous avons vu dans nos laboratoires depuis un bon moment, mais sa charge de destruction de donnée n'est pas du tout matière à rire » expliquait un expert de Sophos lors de la découverte du logiciel sur Winny.

Virus Manga Winny
 
Une fois le cheval de Troie téléchargé sur l'ordinateur de la victime, il s'exécutait en affichant des images d'un dessin animé très connu au Japon, tout en effaçant tous les fichiers musicaux et vidéo présents sur le disque dur local.

« Ce n'est pas illégal de programmer des virus au Japon, l'auteur du cheval de Troie a donc été arrêté pour violation de droits d'auteurs à cause de l'utilisation sans autorisation des images du dessin animé de son virus » explique Graham Clukey, chez Sophos.

Le procès de ce programmeur risque donc de faire beaucoup de bruit au Japon. Une grande première qui risque de provoquer quelques appels à la modification de la législation qui encadre les virus informatiques au Japon.
Par Bruno Cormier Publiée le 24/01/2008 à 15:51
Publicité