Intel annonce ses nouveaux Core 2 Duo gravés en 45 nm

Premières impressions, en attendant la fin des benchs 123
Wolfdale PenrynIntel vient de rendre public ses nouveaux processeurs basés sur l'architecture Penryn, que l'on retrouve dans la liste de tarifs du fondeur.

Parmi eux, on note l'arrivée des tant attendus Wolfdale, qui sont les premiers dual core à disposer de cette nouvelle version du die des Core 2, et sont disponibles dès aujourd'hui.


Intel : Plein de nouveaux processeurs, dont les fameux Wolfdale

Trois modèles ont ainsi été dévoilés : l'E8200, l'E8400 et l'E8500. Tous disposent de 6 Mo de cache L2 ainsi que d'un FSB de 333 MHz. Ils peuvent être utilisés avec des coefficients par palier de 0.5x, et affichent ainsi des fréquences de travail de 2.66 GHz, 3 GHz et 3.16 GHz.

Wolfdale Penryn Wolfdale Penryn
Core 2 E6700 & Core 2 E8500 ; le demi coefficient dans les faits

Leurs tarifs respectifs sont actuellement de 160 €, 180 € et 250 €. Intel réserve donc sa nouvelle finesse de gravure au coeur de gamme, et garde pour le moment le 65 nm pour le bas du tableau, notamment avec l'arrivée de ses Celeron double coeur, de la série E1x00.

Penryn : l'intérêt n'est pas tant dans la performance que dans la gravure en 45 nm

Comme nous l'avions vu dans un précédent dossier, au niveau des performances, Penryn n'apporte qu'assez peu de choses, puisque le gain moyen n'est que de 5 % environ, et que seules les applications SSE4, qui sont quasi inexistantes pour le moment, tirent un réel profit des améliorations apportées aux unités de calcul.

En réalité, la vraie grande réussite d'Intel avec cette nouvelle gamme de processeurs et le passage au 45 nm. Dans les faits, on gagne légèrement en consommation et donc en température, et l'on peut atteindre de nouveaux records d'overclocking.

La consommation : le gros avantage, surtout en charge, face à AMD

Ainsi, notre machine de test équipée d'un modèle à 2.66 GHz que nous avons actuellement en test, monté sur une carte mère MCP73 signée Gigabyte, n'a demandé qu'entre 58 watts et 82 watts pour fonctionner.

Wolfdale Penryn Wolfdale Penryn

Cela est environ 10 à 15 watts de moins qu'un Core 2 équivalent en 65 nm. Une machine équivalente à base de MCP68 de Biostar et d'un X2 6400+ (3.2 GHz), le concurrent en terme tarifaire et de performances, demandait de 60 watts à 145 watts.

Il faut dire que pour atteindre plus de 2.7 GHz, et donc de hautes performances, le père des Athlon est obligé de rester sur une finesse de gravure en 90 nm SOI, contre 65 nm pour les modèles inférieurs, ce qui n'est pas sans conséquence.

AMD reste donc toujours aussi INtéressant sur la consommation au repos grâce à son Cool n' Quiet qui permet de faire tomber la fréquence à 1.1 GHz, contre 2 GHz chez Intel, mais ce dernier rattrape son retard.

Par contre, en charge, le géant de Santa Clara dispose désormais d'un avantage encore plus net que jusqu'à lors puisque la consommation est quasiment divisée par deux entre les deux modèles.

Performances / prix : au mieux AMD fait légèrement mieux, malgré le surplus de MHz

Wolfdale Penryn Côté performances, comme nous le verrons dans un dossier complet à venir très bientôt, les deux produits sont dans le pire des cas, de même niveau ou presque.

Ainsi, sur un encodage x264, le produit d'AMD cadencé à 3.2 GHz (20 % de plus que celui d'Intel, donc) affiche un résultat de 20.87 fps contre 19.92 fps pour son concurrent. Une différence d'un peu moins de 5 %.

On retrouve d'ailleurs une différence du même ordre sous CPU Mark (383 pour l'E8200 et 411 pour le 6400+).

Certaines applications toujours bénéfiques à Intel

Wolfdale Penryn Dans d'autres applications, c'est le modèle signé Intel qui gagne de peu, comme sous Cinebench 10 ou celui-ci obtient un score multi CPU de 5615 contre 5280 pour son concurrent, et ce malgré une efficacité multi-CPU moindre puisque le passage à deux coeurs multiplie les performances par 1.92x dans un cas, et par 1.95x dans l'autre.

Avec les applications optimisées, par contre, il en est tout autrement. Ainsi, un même encodage DivX nous a pris 4 minutes avec le produit signé AMD alors qu'avec l'E8200, il nous a suffi de 2 minutes et 54 secondes.

Bien entendu, Super Pi lui aussi nous donne des scores sans commune mesure puisque le X2 culmine à 28.7 secondes, contre 17.74 secondes pour son concurrent.

Overclocking : Cap sur les 4 GHz facile, en air cooling

On finira par l'overclocking, qui semble plutôt bon puisque pour le moment nous avons pu atteindre sans peine les 4.07 GHz avec un système de refroidissement à air de base d'Intel.

Penryn Penryn Penryn
Notre E8500 à trois fréquences différentes... les doigts dans le nez

On regrettera juste que les coefficients maximum soient ici une limite et poussent à atteindre de gros FSB pour atteindre de très grosses fréquences, alors que les Wolfdale peuvent monter sans peine à 4.5 GHz.

Amateurs d'O/C : heureux, malgré les "petits" coefficients

Core 2 Duo Il faudra alors voir ce qu'il en est avec de futurs produits dont le FSB de base est moins élevé, et dont le coefficient devrait donc être plus appréciable pour les amateurs de records, qui n'ont pas de quoi se payer un modèle de la gamme extrême.

Au final, Intel signe donc ici un produit plutôt INtéressant, surtout pour certains utilisateurs passionnés, bien qu'il ne révolutionne pas les choses.

Il aura l'avantage d'améliorer encore les points forts des C2D, en attendant les Phenom double coeur d'AMD qui viendront bientôt remplacer les Athlon 64 X2.

On attend AMD pour que les choses bougent vraiment dans le monde du double coeur

En effet, ces derniers s'en sortent relativement bien au niveau des performances du fait de la chute de leur tarif, notamment pour les modèles haute fréquence, mais qui sont clairement à la traîne sur la consommation et sur certains types d'applications.

Il ne reste donc plus qu'à attendre une évolution de l'offre du géant vert pour vraiment voir les choses changer, et de nouvelles opportunités réellement attractives pour l'utilisateur sortir du lot.
Publiée le 21/01/2008 à 01:44
Publicité