S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Les batteries au lithium restreintes dans les avions américains

La batterie vs la patrie

avion ordinateur Le département américain du transport et de la sécurité a décidé de restreindre la présence de certaines batteries au lithium dans les bagages enregistrés dans les avions, à compter du 1er janvier 2008. La mesure a été prise pour parer aux risques d’incendie dans ce type de transport, où les systèmes de protection sont difficilement adaptés pour éteindre un feu provenant d’une telle batterie. Toutefois la mesure n’est pas encore draconienne puisqu’elle ne concerne que les batteries supplémentaires apportées par les passagers et glissées dans les bagages qui voyageront en soute.

Ceux-ci peuvent donc toujours enregistrer leurs bagages avec des batteries installées dans des appareils électroniques, comme des appareils photo, téléphones cellulaires ou ordinateurs portables. Et ils peuvent encore transporter des batteries supplémentaires en cabine. La réglementation limite toutefois à deux le nombre de batterie pouvant être transporté dans les bagages à main. Et encore faut-il que ces batteries soient placées dans des petits sachets plastiques individuels ou dans leur emballage d’origine pour éviter tout risque de court-circuit. D’autres limitations plus techniques (quantité de lithium) viennent plafonner ces possibilités selon qu’il s’agit de batteries lithium-métal-polymère ou lithium-ion (voir le tableau).

Le National Transportation Safety Board - Agence fédérale indépendante chargée par le Congrès d'enquêter sur les accidents dans les transports - n’avait pas exclu qu’une batterie au lithium soit à l’origine de l’incendie d’un avion cargo l’an dernier, à l’aéroport international de Philadelphie.

Ce n’est pas la première fois que de telles mesures sont prises. En pleine crise des batteries inflammables Sony chez Dell ou Apple, la compagnie aérienne Korean Air avait demandé aux passagers de bien vouloir retirer les batteries de leur portable avant d’embarquer en cabine. Qantas Airways ou Virgin Atlantic avaient pris des mesures similaires.
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 31/12/2007 à 10:01

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;