Microsoft répond officiellement à la plainte d'Opera

Chacun sa route, chacun son chemin 145
Opera a récemment déposé une plainte contre Microsoft auprès de la Commission européenne pour abus de position dominante. Internet Explorer est montré du doigt car Microsoft aurait utilisé ses larges parts de marché sur les systèmes d’exploitation pour imposer son navigateur, au détriment des produits tiers.

Opera demande à la Commission qu’Internet Explorer soit retiré de Windows, ou que Microsoft mette en place une structure pour implanter facilement d’autres navigateurs. La firme de Redmond a donc répondu que l’inclusion d’un navigateur est au bénéfice de l’utilisateur. De plus, « les utilisateurs et les fabricants de PC restent libres d'installer le navigateur qu’ils souhaitent employer ».

Il est vrai que la majorité des utilisateurs ne cherche pas plus loin que le navigateur livré avec le système d’exploitation, ce qui parait logique. Ceux qui connaissent davantage l’usage informatique se tourneront vers un navigateur qui correspond potentiellement mieux à leurs besoins. Mais on imagine mal Microsoft fournir un système sans navigateur, ce que le public aurait majoritairement du mal à comprendre.

L’éditeur de Redmond va donc probablement ménager à nouveau son système pour faciliter l’inclusion d’autres navigateurs par défaut.

Publiée le 20/12/2007 à 07:00
Publicité