PCi : Nos premières impressions sur la GeForce 8800GT

La GeForce 8 parfaite ? À voir... 162
G92 8800GTEn plus du nouveau Core 2 Quad QX9650, que nous vous présentions ce matin, ce 29 octobre est le jour choisi par NVIDIA pour lancer sa nouvelle carte graphique : la GeForce 8800GT.

Près d'un an après l'arrivée des premières GeForce 8, le fondeur a enfin décidé de proposer un produit au rapport performances / prix réellement attractif basé sur son architecture DirectX 10 grâce à un nouveau procédé de gravure en 65 nm.

8800GT G80

GeForce 8800GT et G92 : cap sur le 65 nm performant, enfin !

Mais c'est bien là une des seules nouveautés de la puce au coeur de ce nouveau jouet, le G92. Celle-ci est en effet quasiment identique à un G80, à la base des GeForce 8800GTX.

Seules différences ? Le nombres d'unités de traitement qui passe de 128 à 112, les ROPs de 24 à 16 et l'interface mémoire est de 256 bits au lieu de 384 bits. On note aussi l'arrivée du moteur de décodage vidéo HD VP2, une première sur la gamme 8800.

8800GT 8800GT

Une GTX bridée et corrigée plutôt qu'une GTS boostée

8800GT Côté fréquences, le GPU est cadencé à 600 MHz et les unités à 1500 MHz, soit légèrement plus que pour une GTX. Ses 512 Mo de mémoire, eux, affichent une valeur identique, de 900 MHz. Le connecteur est au format PCIe 2.0 et sera compatible avec les cartes mères PCIe 1.x.

Ainsi, et comme l'ont confirmé nos premiers tests, effectués avec les pilotes publiés par NVIDIA ce week-end, la carte est, au pire, au niveau d'une GeForce 8800GTS 640 Mo et talonne bien souvent la GTX 768 Mo comme le montre ce tableau :

8800GT

Bien entendu nous reviendrons plus en profondeur sur cette carte comparée aux différents modèles concurrents dès que NVIDIA aura sorti ses prochains pilotes, promis pour cette semaine, qui améliorent encore les performances dans certains jeux, et apporteront le support du SLi dans certains titres tels que Crysis.

Un système de refroidissement qui privilégie l'encombrement réduit

Mais le plus INtéressant est sans aucun doute le fait que le système de refroidissement de la carte soit simple slot. Dans un premier temps, et avec les premières cartes que nous avions reçues, il s'avérait parfois bruyant, ce qui n'a pas été le cas avec le dernier modèle de chez MSI que nous avons reçu vendredi.

8800GT 8800GT 8800GT

Avec ce même modèle, nous avons relevé des températures GPU entre 50 °C au repos et 90 °C en charge, au sein d'une tour fermée. Le silence se fait donc comme avec les autres GeForce 8800 au détriment de la température.

Si cela n'a posé aucun problème dans le fonctionnement de la carte, on peut parier que des constructeurs vont miser sur des ventirad double slot pour les produits overclockés.

Un fonctionnement qui ne sera pas toujours silencieux

Mais d'après nos informations, il s'agit ici d'un BIOS spécifique employé par MSI. La plupart des 8800GT utiliseront un fonctionnement permettant au GPU de ne pas dépasser les 70/80°C, et seront donc parfois bruyante, sans pour autant atteindre le niveau de ce que l'on peut avoir chez la concurrence.

En effet, le bruit produit est alors moins important, et surtout, il ne se manifeste qu'après un certain temps de jeu, lorsque la carte n'est pas dans un environnement assez frais, alors qu'avec les HD 2900, par exemple, la soufflerie s'enclenche dès l'utilisation de la moindre portion de 3D.

8800GT 8800GT 8800GT

La consommation, elle, semble relativement acceptable puisque nous n'avons pas dépassé les 209 watts avec notre machine de test à base de Core 2 Duo E6700 en charge, contre 116 watts au repos, pour l'ensemble de la machine. Il semble donc que la carte s'avère très INtéressante pour les PC de salon.

Taillée pour les PC de salon, mais avec quelques détails qui froissent

8800GT Elle rentre d'ailleurs parfaitement dans un Shuttle au design G2, dont il faudra juste s'assurer qu'il dispose d'une alimentation à la hauteur de la bête, ce qui n'est pas toujours le cas.

Petit bémol tout de même sur ce point, qui pourrait faire le jeu d'AMD et ses futures Radeon HD 3k, aucun système de support de l'HDMI grâce à un adaptateur n'est présent, et le moteur vidéo n'a pas été retravaillé pour décoder complètement le format VC-1, contrairement à ce que fait le moteur UVD concurrent.

Dans les faits, cela n'est pas réellement un souci, les processeurs dual core actuels étant suffisant pour décoder du VC-1, contrairement à ce que l'on peut constater avec de l'H.264, mais cela reste une possibilité de plus offerte par les Radeon.

8800GT

L'HDMI natif sur certains modèles, mais l'audio devra être importé

De plus, concernant l'HDMI, des modèles embarquant nativement un tel port seront proposés, mais il faudra alors y connecter une entrée S/PDIF comme sur les générations précédentes.

8800GT Annoncée à 249 €, cette carte est disponible dès aujourd'hui auprès des revendeurs qui ont pu s'approvisionner à temps. Un lot de 50 000 cartes a déjà été distribué par NVIDIA au niveau mondial, et d'après nos informations, les fournisseurs seront très vite réapprovisionnés.

Un tarif de 249 € annoncé, les bonnes affaires commencent !

De plus, d'ici la mi-novembre, les partenaires vont mettre sur le marché des produits utilisant leur propre design. On devrait donc rapidement voir apparaître des cartes fanless, des modèles avec 256 Mo ou 1024 Mo de mémoire... et la palme reviendra sans doute à celui qui arrivera à vendre cette carte avec le jeu Crysis en bundle.

8800GT

Un très bon produit, donc, qui devrait faire enrager ceux qui viennent de craquer pour une GTS ou une GTX qui sont vendues entre 280 € et 450 € et offrent des prestations moins INtéressantes.

Les prémices d'une guerre, qui devrait être alléchante

Reste maintenant à voir ce que vaudra la réplique d'AMD, basée sur la nouvelle puce 55 nm du fondeur, le RV670, qui s'annonce comme moins performant, mais aussi moins coûteux. De quoi nourrir une guerre des prix d'ici la période de Noël, et avec Crysis ou encore UT3 comme arbitre.
Publiée le 30/10/2007 à 06:40
Publicité