146 000 activations d'iPhone selon AT&T : une déception ?

Et moi, et moi, et moi ? 126
iPhoneLes ventes de l’iPhone ne sont pas aussi élevées que ce que l’on aurait pu croire. Bien que le téléphone d’Apple ait largement attiré l’attention par certains aspects novateurs, notamment son large écran tactile, le nombre d’activations est clairement en-deçà des attentes.

L’anticipation et l’énorme attrait médiatique ont alimenté les analyses, et l’on parlait à Wall Street de 500 000 unités vendues durant les deux premiers jours du lancement. Mais AT&T a annoncé hier que seules 146 000 activations avaient été réalisées durant les deux premiers jours. Toutefois, attention à ne pas simplement compter l’écart entre ce chiffre et celui correspondant aux attentes des analystes.

Certes, 146 000 activations ne signifieront jamais 500 000 ventes, mais il faut admettre que le nombre de ventes est nécessairement plus élevé. D’abord parce que les appareils vendus n’ont pas forcément été activés tout de suite. Ensuite, il faut compter avec certains problèmes techniques, et plus particulièrement celui qui, chez AT&T justement, empêche une partie de ceux qui voulaient activer de parvenir à obtenir un iPhone pleinement fonctionnel.

C’est cette activation obligatoire et problématique dans certains cas qui fausse désormais les véritables chiffres des ventes. On sait qu’Apple ne devrait plus tarder à annoncer ses premiers résultats, et si on ne s’attend pas à 500 000 unités vendues, il est logique de s’attendre à un chiffre supérieur à celui annoncé par AT&T.

D’autre part, les 146 000 activations ont étés effectuées durant les premières 36 heures du lancement, quand la demande était au sommet. Cette période correspond en outre à une demande d’activation en masse. Certains pouvaient ainsi régler l’opération en quelques minutes, tandis que d’autres ont patienté pendant des heures, voire même plusieurs jours dans certains cas.

Quoi qu’il en soit, on ne peut sûrement pas parler de « flop », même si les résultats concrets sont inférieurs aux prévisions. Cela aura été toutefois suffisant pour faire chuter l’action de la firme à la pomme de 4 %, soit d’environ 6 dollars pour finir à 136,05 dollars après l’annonce d’AT&T.
Publiée le 25/07/2007 à 10:01 - Source : Reuters
Publicité