Baisser la tension d'un X2 BE-2350 : faisable et très utile ?

Séance de benchs à contre-courant 244
Si la tension d'un processeur est l'ennemi de l'amateur d'overclocking, elle est sans aucun doute l'amie de celui qui aime la fraîcheur et le silence.

En effet, la puissance dissipée par un processeur obéit à une loi relativement simple : P = k . f . V²

Ainsi, elle est proportionnelle au carré de la tension, comme nous le rappelions dans un récent article sur l'overclocking de Core 2 Duo. La faire doubler est donc multiplier la puissance par quatre, alors que la réduire de moitié consiste à la diviser par quatre.

Au lieu de gagner de la performance, on veut gagner des watts !

Souvent, la question qui se pose pour ceux qui cherche à avoir un PC calme est donc : puis-je sous-volter mon processeur.

Chez AMD, certains modèles exploitent déjà cette possibilité. C'est le cas des Athlon 64 X2 BE-2350, qui annoncent un TDP de 45 watts avec une tension de 1,15 V, contre 1,35 V pour les X2 4000+ et leur TDP de 65 W.

Un autre dual core affiche un TDP encore plus réduit : le X2 3800+ SFF qui annonce 35 watts seulement grâce à une tension de 1,025 V, soit aussi peu qu'un simple Sempron.

Problème, de tels CPU ne se trouvent pas toujours facilement, et sont souvent vendus un peu plus chers, alors qu'il n'apportent rien d'autre que le fait de fonctionner dès le départ avec la tension annoncée.

Nous avons donc cherché à savoir s'il était possible d'atteindre la tension proposée par ces processeurs, voir même plus basse, avec un modèle X2 BE-2350 que l'on trouve de plus en plus facilement sur le marché.

X2 BE-2350, un modèle SFF qui s'ignore ?

Gigabyte AMD 690G HDMINous l'avons monté sur une carte mère AMD 690G de chez Gigabyte au format ATX qui propose une tension processeur qui peut descendre jusqu'à 0,8 V. Bien entendu, à cette tension, le système n'est pas du tout stable.

En fait, nous avons pu utiliser correctement notre PC à partir de 0,95 V, ce qui est un peu plus bas qu'un X2 3800+ SFF.

Avec une telle tension de fonctionnement, au lieu des 1,15 V par défaut de notre CPU, nous pouvons gagner 30 % sur la consommation de celui-ci, en théorie.

AMD Athlon 64 X2 BE-2350 AMD Athlon 64 X2 BE-2350  AMD Athlon 64 X2 BE-2350 AMD Athlon 64 X2 BE-2350
Notre CPU dans tout ses états

Pour le vérifier, et pour voir l'avantage d'un tel gain, nous avons utilisé une machine complète, fermée, composée d'une Radeon HD 2600XT GDDR-4, et d'une barrette de 1 Go de  Crucial Ballistix.

Le tout était installé sous Windows Vista 32 bits, et nous avons utilisé Everest Ultimate 4 ainsi que 3DMark 2006 pour nos différents tests.

Avant toute chose, nous avons décidé de détailler un point de Windows Vista qui touche à l'économie d'énergie et qui est souvent inconnue des utilisateurs.

Vista et la gestion de l'énergie, attention aux faux pas

Ce dernier propose trois modes d'alimentations par défaut : "usage normal", "économies d'énergie" et "performances élevées". La différence au niveau du processeur se situe dans la façon de gérer sa fréquence de fonctionnement.

AMD Athlon 64 X2 BE-2350 Vista Alimentation AMD Athlon 64 X2 BE-2350 Vista Alimentation AMD Athlon 64 X2 BE-2350 Vista Alimentation
L'économie d'énergie poussée à bout, ne pousse pas la fréquence du CPU...

Dans le premier mode, il sera utilisé de manière à contenter l'utilisateur en toutes circonstances, lorsque le processeur n'est pas utilisé, sa fréquence est revue à la baisse, lorsqu'il est sollicité, elle revient à sa valeur par défaut.

Dans le second mode, la fréquence restera au plus bas quelque soit la situation alors que dans le troisième, elle sera constamment à son maximum.

Ces deux derniers modes sont donc à éviter pour une machine de bureau puisqu'ils sont soit trop économe soit trop peu. A la limite, le second peut être utilisé pour une machine bureautique où la performance n'est pas un facteur déterminant.

Nous avons donc utilisé le mode normal pour nos différents essais. Ceux-ci se sont déroulés en trois phase. Au lancement de la machine, nous avons attendu une trentaine de minutes avant d'effectuer nos relevés "au repos".

Everest Ultimate 4 et 3DMark 2006 comme armes principales

3DMark 2006 Deep Freeze Nous avons ensuite lancé le module de stress du processeur d'Everest pendant une heure avant d'effectuer un second relevé "en charge". Enfin, nous avons lancé 3DMark 2006 et avons relevé la puissance maximale consommée par la machine pendant le test.

Attention les puissances ici relevées le sont au niveau de la prise électrique, elles représentent donc la consommation de l'ensemble des composants. La puissance de notre processeur seul tourne aux alentours de 30 à 40 watts, une variation de 10 watts de l'ensemble est donc relativement importante à l'échelle du CPU.

Voici nos différents résultats :



Comme on peut le voir, la différence de consommation au repos est assez faible, du fait de la fréquence revue à la baisse. En charge, par contre, elle est d'un peu plus d'une dizaine de watts environ.

Athlon 64 X2 BE-2350 Cela n'est pas sans effet sur la température de notre CPU puisqu'elle est inférieur de presque 10°C en charge ce qui permet au ventilateur de rester dans des valeurs de rotation tout à fait acceptables. Au repos, une fois de plus, cette différence est bien moindre.

Il semble donc bien possible de revoir à la baisse la consommation des Athlon X2 gravés en 65 nm, qui offrent déjà un bon rapport performances / watts, et ainsi gagner en température, et en nuisance sonore.

L'overclocking, une valeur "Has been", vive la recherche de fraîcheur !

Attention, comme avec l'overclocking, les différents CPU sont assez inégaux devant une telle pratique, c'est d'ailleurs pour cela qu'il existe des modèles spécifiques, tels que les X2 3800+ SFF.

Néanmoins, sur différents modèles que nous avions ici, nous avons pu gagner quelques dizièmes de volts sans difficulté, et ainsi réduire leur consommation.

Ainsi, désormais, ne cherchez plus à gagner des GHz à coup de VCore @ 1,5V, mais bien à réduire cette tension de fonctionnement pour que votre machine puisse être un peu plus fraîche, surtout en plein été.

C'est peut être cela le concours de la plus grosse du futur... en tous cas, on l'espère !
Publiée le 20/07/2007 à 00:15
Publicité