Google perd sa marque GMail en Allemagne

Gmal 43
C’est l’histoire de David contre Goliath, ou Daniel contre Googliath : un allemand de 33 ans, Daniel Giersch, vient de remporter une victoire contre Google autour de la marque Gmail. La procédure met fin à 3 années d’atermoiements judiciaires. Daniel Giersch avait déposé sa marque G-mail en 2000, soit quatre ans avant Google, afin de protéger un service similaire et homonyme au webmail, G-Mail.de. Avec l’internationalisation du service mail du moteur, les frictions étaient ainsi inévitables. Selon lui, Google ne peut plus utiliser l’appellation Gmail en Allemagne.

gmail

 « L’argument majeur de Google dans sa défense fut de faire considérer mes demandes comme un abus de droit dans le seul et unique objectif d’obtenir un prix surestimé pour son nom de domaine, mais ceci a été rejeté par la Cour », décrit Daniel Giersch. Celui-ci, dans un communiqué de presse, souligne au feutre rouge qu’il n’est pas décidé à vendre sa marque G-Mail.

Le jugement du 4 juillet de la haute cour régional d’Hanseatic fait notamment suite à une décision de l’OHMI (l'Office de l'Harmonisation dans le Marché Intérieur) qui avait rendu une décision similaire, mais cette fois autour de la marque paneuropéenne sur le nom Gmail. « Cette décision ne remet nullement en cause les différentes marques nationales dont dispose Google en Europe sous le nom Gmail. En France par exemple Google continuera à utiliser la marque Gmail » nous expliquait Google France, avant cette nouvelle décision allemande. Des procédures similaires ont été lancées cette fois par le moteur contre Giersch en Espagne, Portugal et Suisse.

Google avait menacé de retirer sa messagerie en ligne en Allemagne en raison d'une législation considérée trop rude en matière de conservation des données.
Publiée le 05/07/2007 à 10:13
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité