Les gadgets électroniques, futur gouffre de l'énergie ?

Un sujet électrique 265
Samsung LCDSelon une étude publiée par l’association Energy Saving Trust indique que les gadgets électroniques et les dernières générations d’appareils courants tels que les écrans plats pourraient complètement ruiner les efforts qui sont faits actuellement pour réduire la consommation générale d’électricité.

La généralisation des écrans haute-définition et des radios numériques est pointée du doigt. L’étude, qui se concentre uniquement sur le Royaume-Uni, indique que les habitants dépensent en moyenne douze milliards de livres sterling par an, soit presque dix-huit milliards d’euros, dans le domaine de l’électronique.

Une consommation amenée à grimper en flèche

Le rapport de l’Energy Saving Trust précise malheureusement que les nouvelles générations de certains appareils sont moins respectueuses de l’environnement dans le sens où l’accent n’a pas été assez mis sur la consommation d’énergie. Ainsi ces nouvelles générations consomment tout simplement davantage que les anciennes, en particulier dans le domaine des dalles LCD.

La situation atteint un tel point que l’association craint que les gadgets (qui regroupent en fait toute l’électronique de loisir) représentent à eux seuls 45 % de la consommation moyenne des ménages anglais d’ici 2020. Ce rapport, nommé astucieusement The Ampere Strikes Back et écrit par Paula Owen, précise en outre que quatorze centrales électriques seront nécessaires pour alimenter cette consommation.

Iphone Actuellement, selon Paula Owen, on constate une consommation moyenne d’environ 100 Watts pour une télévision à tube cathodique. Du côté des grands écrans plats, LCD ou plasma, on assiste souvent à un triplement de cette valeur. Et la présence de ces grands écrans plats explosera dans les années à venir avec la généralisation de ces technologies et la baisse des coûts engendrée par une production plus importante.

Vers le tout numérique

La généralisation du signal numérique entraîne également un renouvellement des équipements. D’ici 2012, au Royaume-Uni comme dans d’autres pays d’Europe, le signal analogique ne sera plus utilisé pour la télévision, parachevant ainsi une transition massive. Selon Owen, il y a urgence dans la réflexion liée aux changements importants qui ont lieu actuellement.

Le rapport revient encore une fois sur l’importance primordiale d’éteindre complètement un équipement, quel qu’il soit, s’il n’est pas utilisé. Le cas des téléphones portables est à ce titre intéressant, notamment en regard des chargeurs qui les accompagnent. Si un de ces derniers est branché mais qu’aucun téléphone n’est raccordé, il consomme en moyenne moins d’un watt. C’est faible, mais multipliée par 23 millions de téléphones portables au Royaume-Uni, la consommation n’a plus rien d’anecdotique.
Par Vincent Hermann Publiée le 05/07/2007 à 07:03 - Source : BBC
Publicité