S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Free déroule sa fibre optique en FTTH à Montpellier

C'est la teuf chez Teuf

montpellier Heureux Montpelliérains : une convention entre la Ville de Montpellier et Free vient d’être signée. Objectif : le développement du réseau fibre optique FTTH (Fiber to the home) et sous technologie point à point, dans la ville du Sud. Comme à Paris, le débit minimum annoncé est de 50 Mbits/s symétriques.

« Ces débits sont garantis par le prestataire et non partagés entre les abonnés » précise le communiqué qui souligne là, l’avantage de la technologie P2P par rapport au concurrent Gpo (notre dossier).

Quel parc ? Dans ses plans, Free envisage de relier plus de 60 000 foyers et bureaux sur le seul territoire communal. Pour préparer cette mise en place, des fourreaux ont été installés sous terre dans les nouveaux quartiers, en accord avec la ville. « La société Free louera les installations existantes, réduisant ainsi les investissements initiaux (soit près de 80% des coûts) et permettant un développement rapide d’un tiers de son réseau » explique-t-on encore.

Pour les autres zones, Free envisage de construire ses propres infrastructures sur le domaine public routier communal. Un engagement de 2,5 prises installées pour une prise intégrée aux fourreaux existants dans les nouveaux quartiers a été posé. À court terme, les ZAC, telles que Malbosc, Antigone, Consuls de Mer, Richter et Jacques Coeur, seront équipées en réseau FTTH. C’est 15 000 logements qui pourront bénéficier dès la fin de l’année 2007 du FTTH (et donc PC INpact, nos sièges étant situés dans la ville). Dès l’été, des études de faisabilité vont être réalisées pour l’installation du FTTH dans l’Écusson puis à l’automne pour l’ensemble du territoire communal.

Conformément aux vœux de l’Arcep, la convention prévoit que le réseau de Free sera ouvert aux opérateurs concurrents qui désireront s’installer sur Montpellier. Cette mutualisation évitant du même coup des frais de génie civil toujours très lourd. Neuf Cegetel et même Numéricâble souhaitent ainsi fibrer cette ville. Pour Montpellier, cette stratégie fibre sera nécessairement payante en terme de développement et de pôle technologique.
Source : Freenews
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 26/06/2007 à 11:54

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;