S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Censure : les internautes chinois privés de Flickr

Flickr ou Flicker, telle est la question...

flickr photoFlickr, le leader de partage de photographies, subirait à son tour, selon sa maison-mère Yahoo, les foudres du gouvernement chinois. A l'instar de YouTube, l'un des plus grands représentants du Web 2.0 serait bloqué aux internautes chinois depuis la semaine dernière. La raison de ce blocage serait la publication de photos des évènements et des massacres de la place Tian'anmen en 1989.

La filiale chinoise de Yahoo, acquéreuse de Flickr en 2005, enquête actuellement sur ce sujet afin de tirer au clair cette censure. Yahoo a cependant tenu à préciser qu'aucun problème technique de sa part n'avait pu créer un tel problème d'accès aux internautes chinois.

Les évènements de la place Tian'anmen restent toujours sensibles dans le pays le plus peuplé du monde. De nombreux sites et blogs sont ainsi verrouillés par les autorités chinoises. Certains, comme Google et Yahoo, s'autocensurent afin de pouvoir continuer leurs activités sur ce marché lucratif. Récemment, la mère d'un dissident chinois aurait attaqué Yahoo pour avoir collaboré plus qu'il ne devait avec le gouvernement.

En février dernier, Reporters Sans Frontières dénonçait l'ère de la dictature Web 2.0, qui consiste à censurer des fichiers provenant de sites collaboratifs, tels YouTube et aujourd'hui Flickr. La Chine, avec ses dizaines de cyberdissidents en détention, était et est toujours pointée du doigt par RSF...

Publiée le 13/06/2007 à 14:21

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;