Les milieux du tennis et du foot tirent une balle sur Youtube

Dans les filets ? 82
tennis rolan d garros La Ligue de football professionnel (LFP) et la Fédération française de tennis (FFT) ont toutes les deux rejoints une action contre Youtube pour les vidéos hébergées par cette filiale de Google, mais envoyées par les fans de foot ou de tennis. L’une et l’autre reproche à l’hébergeur de stocker, sans droit de retransmission, des matchs, qui sont leur propriété exclusive.

Lorsqu’on connaît le prix des publicités lors de ces occasions ou surtout celui versé par les chaînes de télévision pour la retransmission des matchs, nulle surprise que ces fédérations défendent leur pré carré. L’action initiale avait été lancée à New York par la Premier League de Foot, ainsi que nous l’indiquions. En guise de catalyseur, le site Youtubeclassaction.com a été lancé pour inviter tous les ayants droit, qui s’estiment bafoués, à attaquer Youtube.

Ces plaintes viennent grossir des rangs déjà bien fournis : Viacom réclame ainsi un milliard de dollars à Google et Youtube, en ayant pointé 160 000 vidéos lui appartenant sur le site. Un chiffre aisément atteint, Viacom représentant MTV, VH1, Country Music Television, Comedy Central, Spike TV, TV Land, et 130 autres gros médias à travers le monde. Google permet à n’importe quel détenteur de contenu d’exiger une suppression en signalant tout contenu lui appartenant.

Ce que souhaite cette cohorte, c’est une action pro active du moteur, spécialement par l’utilisation de DRM dans le contenu envoyé, seule issue pour un filtrage préventif. Viacom a été clair sur ce point : « Il est hors de question que Youtube et Google puissent continuer à profiter du fruit de nos efforts sans permission, tout en détruisant les énormes valeurs dans ce processus. C’est une valeur qui appartient aux auteurs, directeurs de création et talents qui créent et aux sociétés telles Viacom qui ont investi pour rendre possible ces innovations et créativités. »
Par Marc Rees Publiée le 07/06/2007 à 09:20
Publicité