MS Popfly : le brassage des données à la portée de tous ?

Mélange de formes, mélange de couleurs... 84
Microsoft est au centre d’un nuage énorme de services en tout genre. On peut compter par exemple tous ceux qui sont estampillés Live, comme Windows Live Messenger, accompagné des Live Spaces et du tout récent Live Hotmail.

popfly

Ces services, en très grand nombre, brassent une quantité titanesque de données. Malheureusement pour les utilisateurs, ces données ne sont pas nécessairement accessibles quand, où et de la manière dont ils les souhaiteraient. C’est d’autant plus vrai que même si Microsoft travaille à créer une synergie entre les services pour les connecter de manière « intelligente », il sera de toute manière impossible de penser à tout. À moins, bien entendu, de laisser l’utilisateur s’occuper de ces interactions.

C’est là qu’entre en jeu Popfly, un nouveau programme de développement visant à produire un outil qui sera capable de manipuler un grand nombre de données et de les lier entre elles. Popfly manipule des « blocks », qui sont en fait des objets recouvrant un code plus ou moins long, mais non apparent pour l’utilisateur qui « n’y connait rien ». Les blocks se relient ensuite entre eux pour créer des interactions, et le résultat peut être sauvegardé sous différentes formes.

popfly

Les blocks peuvent être en fait de différentes formes et désigner à peu près n’importe quoi. Dans l’exemple donné sur le site officiel, on peut créer rapidement une petite application qui reprend automatiquement tout ou partie des photos d’un compte Live Space ou Flickr afin de les afficher soit en diaporama soit dans un carrousel en trois dimensions, sous forme de sphère. Les photos sont représentées par un block, le mode d’affichage également, mais développé avec Silverlight.

Les interactions peuvent également être définies visuellement, et le tout sans une seule ligne de code. Bien évidemment, un utilisateur expérimenté et initié au développement pourra afficher le code, notamment le HTML lorsque l’action sur le block sera d’en publier le flux sortant ou le résultat sur une page web.

Dans une vidéo que l’on trouvera à cette adresse, on verra notamment plusieurs exemples, dont plusieurs très concrets. Par exemple, les inconditionnels de World of Wacraft constateront qu’un block dédié au jeu est présent. Ce block permet d’exploiter les données relatives aux personnages créés par le joueur pour en tirer par exemple l’apparence ou l’équipement. Le résultat peut être publié automatiquement sur un site, et puisqu’il s’agit de données prélevées directement dans un objet (ici un fichier), l’ensemble sera automatiquement mis à jour.

popfly popfly

L’ensemble du projet consiste donc à manipuler des données et à les organiser ou les relier selon son bon vouloir. Microsoft destine cette future application (elle est actuellement en phase alpha) à un large public sans la moindre connaissance de développement. Il faudra tout de même être intéressé par le sujet car tout le monde n’a pas envie de plonger dans le cambouis, même en portant des gants.

Là où Popfly devient véritablement intéressant, c’est que Microsoft donne l’impression d’avoir tout fait pour que cette technologie se répande rapidement, en rendant par exemple les projets librement partageables et récupérables par tous ceux qui visitent une page contenant un projet Popfly. De même, puisque l’on parle de projet, il est possible de sauvegarder chacun d’entre eux sous différentes formes, notamment comme Gadget pour son propre Live Space ou comme Gadget pour le Volet latéral de Vista.

Dans sa forme actuelle, Popfly supporte les éléments suivants :
  • JavaScript
  • Les bibliothèques AJAX
  • Le HTML
  • Le XHTML
  • Le CSS
  • Le WMV, le WMA et le MP3
  • Les projets Visual Studio Express
  • Les JPG, PNG et GIF
  • Les EXE
Pour tester Popfly, il faut pour le moment obligatoirement recevoir une invitation, pour laquelle on peut s’inscrire sur cette page. Une fois que l’invitation est reçue, l’utilisateur pourra télécharger les 25 Mo de l’application et commencer à manipuler ses données. Popfly demande en outre la présence de la bêta 1 de Silverlight, et est compatible avec Internet Explorer 6 et 7, ainsi qu’avec Firefox 2.
Par Vincent Hermann Publiée le 21/05/2007 à 16:34
Publicité