S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Censure : au moins 25 pays bloquent des sites web

Dernier "recensurement"

Une étude effectuée par OpenNet Initiative affirme qu'au moins 25 pays censurent Internet, en bloquant certains sites non conformes à la vision du gouvernement local. Une liste certainement pas exhaustive, puisque le groupement universitaire OpenNet Initiative n'a pu contrôler qu'une quarantaine de pays dans le monde.

Reporters sans frontières censure Les chercheurs qui ont conduit l'étude expliquent qu'ils ont constaté bien plus de censure que prévu, signe pour eux qu'Internet est devenu un espace dont la réalité est tout autant surveillée par les gouvernements.

Les premiers pays dénoncés dans l'étude sont la Chine, l'Iran, le Myanmar, la Syrie, la Tunisie, le Vietnam. Rien de bien surprenant jusqu'ici. D'autres pays appliquent une censure plus en rapport avec les moeurs, comme l'Arabie Saoudite, le Sultanat d'Oman, le Soudan, les Émirats Arabes Unis, le Yemen, qui filtrent surtout des sites pornographiques, homosexuels et de jeux d'argent.

D'autres pays appliquent une censure plus surprenante, comme la Corée du Sud, qui se contente uniquement de bloquer le contenu en ligne en rapport avec la Corée du Nord. Autre surprise encore, l'étude affirme n'avoir constaté aucune censure en Russie, en Israel et dans les territoires palestiniens, malgré des situations politiques très propices dans ces régions.

Notez aussi que la censure sociale d'Arabie Saoudite, du Sultanat Oman et des Émirats Arabes Unis, peut être contestée par les citoyens du pays. Il existe dans ces trois États un moyen pour quiconque d'entamer un recours contre un filtrage erroné, une procédure plutôt bien vue de la part des chercheurs de l'OpenNet Initiative.

Censure
Les censures de nature politique sur le Web.

Dernier détail à retenir, l'étude ne concerne ni Cuba ni la Corée du Nord, le risque aurait été trop grand pour les éventuels collaborateurs locaux : l'étude demandait dans chaque pays à plusieurs volontaires d'utiliser un logiciel particulier pour évaluer les blocages locaux de sites sur la Toile.

Dans ses conclusions, l'étude explique notamment que les censures se mettent en place lorsque le taux de pénétration de l'Internet est fort auprès de la population locale. Ce qui explique notamment l'absence de censure en Russie, où le Net est encore loin d'atteindre toute la population.

Une carte détaillée des censures est disponible sur cette page, chez OpenNet Initiative.
Publiée le 21/05/2007 à 10:44

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;