Yahoo poursuivi pour sa complicité avec la censure Chinoise

En guise d'exemple 26
La World Organization for Human Rights, une organisation américaine de défense des droits de l'Homme, vient d'entamer des poursuites judiciaires à l'encontre de Yahoo, rapporte Associated Press. L'organisation reproche au géant du Net d'avoir fourni des informations au gouvernement chinois pour l'aider à arrêter des cyberactivistes opposés au régime en place.

Censure« Ils ne devraient pas participer activement à l'encouragement d'abus majeurs à l'encontre des droits de l'Homme » explique le directeur de l'organisation WOHR, Morton Sklar. De son côté, Yahoo admet volontiers avoir fourni des informations personnelles de connexion au gouvernement chinois, affirmant que dans le cas contraire, ses employés faisaient face à des sanctions judiciaires chinoises.

Un porte-parole de Yahoo explique d'ailleurs que l'entreprise se sent concernée par l'emprisonnement des dissidents chinois, mais qu'elle croit encore qu'Internet et ses activités permettront de transformer les mentalités en Chine sur un plus long terme.

La WOHR base ses poursuites sur les lois fédérales américaines contre la torture, ainsi que sur les règles internationales en la matière. Sklar ajoute qu'il existe actuellement quatre cas avérés d'emprisonnement suite aux informations fournies par Yahoo à la Chine. Parmi ces victimes, trois refusent de s'associer à la plainte de peur de mettre en danger leur famille en Chine. L'un d'entre eux est Shi Tao, un journaliste condamné à dix ans d'emprisonnement par la Chine en 2005.

Sklar veut « stopper ces pratiques complices des entreprises américaines » envers la Chine. D'autres grandes entreprises américaines sont aussi dans la tourmente, même si aucune hormis Yahoo n'a été directement poursuivie. Citons les exemples connus de Microsoft et Google, qui cèdent activement à la censure chinoise sur le territoire de l'ancien Empire, ainsi que celui de Cisco, accusé d'avoir fourni au gouvernement chinois du matériel pouvant servir à la surveillance du réseau.
Par Bruno Cormier Publiée le 20/04/2007 à 16:21
Publicité