S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Gronde nationale contre les machines à voter électroniques

Vainqueur : le Parti Pirate ?

Vote électronique machines à voter ES&S iVotronic-Dimanche, plus de 44 millions de Français seront appelés par les urnes : or, près d'un million d'entre eux se trouvera devant une machine à voter. Issy-les-Moulineaux fait partie de ces villes dotées intégralement de machines à voter électroniques.



Mais ces dernières ne font pas l'unanimité, au point qu'aujourd'hui, à 11h30, sera organisé par les habitants d’Issy-les-Moulineaux et Betapolitique.fr « un dépôt collectif de plaintes pour contester la décision de leur mairie de n’utiliser que des machines à voter non-conformes pour les différents scrutins à venir. »

Selon Betapolitique, les machines d'Issy-les-Moulineaux ne sont pas conformes pour la simple et bonne raison qu'elles sont différentes de celles validées par le Ministère de l'Intérieur en 2005. Betapolitique tient de plus à préciser que les très nombreux critères dont dépendent ces machines à voter ne sont pas tenus par les machines de la ville d'André Santini.

Dépôt collectif de plaintes au Tribunal de Versaille

Par conséquent, les plaintes affluent et il est prévu, aujourd'hui même à 11h30, de tenir « un dépôt collectif de plaintes au Tribunal administratif de Versailles, 56 avenue de Saint Cloud, à l’initiative d’un collectif d’isséens et de betapolitique.fr ».

Selon une source travaillant à la mairie d'Issy-les-Moulineaux, ce dépôt collectif de plaintes en ferait frémir plus d'un. « La nouvelle fait du bruit, car le recours a de grandes chances de passer » nous confie cette personne qui souhaite rester anonyme. À seulement six jours des élections, la ville d'Issy est en pleine ébullition.

Au niveau national, le constat est quasiment le même. Le site Ordinateurs-de-vote.org comptabilise à l'heure actuelle plus de 65 000 signatures, afin de lutter contre les machines à voter électroniques. Certains candidats, des Verts au Parti Socialiste, en passant par le PC et l'UDF, ont tout simplement demandé un moratoire sur leur utilisation.

Source : Libération
Publiée le 17/04/2007 à 10:53

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;