Le pirate chasseur d'OVNI devrait être extradé aux États-Unis

Il cherchait des OVNI, ou la planète des singes ? 137
UFO ovni Le pirate anglais qui avait pénétré les réseaux de plusieurs administrations américaines vient de perdre son (presque) dernier combat contre son extradition. Le ministère de l’Intérieur britannique John Reid a fait droit à la demande américaine visant à faire juger l’intéressé sur le territoire américain, lieu du délit.

Gary McKinnon risque de 45 à 70 ans de prison. Âgé de 41 ans aujourd’hui, il y finira ainsi ses jours si le procès arrive à son terme, du fait des lois antiterroristes américaines particulièrement sévères en matière de sanctions.

97 ordinateurs américains ont été piratés par ses soins, via des failles dans Windows, non colmatées. Il a toujours affirmé que ses incursions n’avaient qu’un but : assouvir sa curiosité en matière de chasse à l’OVNI.

Entre février 2001 et mars 2002, il a causé pas loin de 700 000 dollars de dommages. La Nasa, l’armée, la marine, la défense, le pentagone… toutes les strates sensibles américaines furent visitées. Une des attaques avait été menée juste après les attentats du 11 septembre, contre la Earl Naval Weapons Station, dans le New Jersey, rendant encore plus épidermique la réaction des autorités américaines. Son appel a été rejeté, mais il pourrait trouver une ultime voie devant la chambre des Lords dans les 14 jours.

Un site a été monté pour soutenir l’intéressé.
Publiée le 04/04/2007 à 10:52 - Source : bbc
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité