OCZ : contrôle d'un jeu par la pensée et les muscles faciaux !

Et un ventirad watercoolé tout particulier 27
Le stand d'OCZ est petit, très petit même, mais il exhibe un engin particulièrement innovateur, l'Actuator. Nous l'avons testé personnellement : impressionnant !

L'idée consiste à placer un bandeau autour de son crâne, muni de trois capteurs placés en plein sur le front. Ces trois capteurs permettent de récupérer 11 signaux différents, dont les ondes Alpha et Beta émises par le cerveau, qui correspondent respectivement à l'état de relaxation et de concentration.

oczocz
Le boîtier de traitement des signaux captés, entre le bandeau de capture et le PC.
  À droite, le bandeau et ses trois capteurs à placer sur le front.

Les ondes du cerveau, ça marche, mais est-ce applicable ?

OCZ nous en a fait la démonstration sur un logiciel de contrôle étonnamment réactif et visiblement parfaitement au point. Nous avons ensuite essayé nous-mêmes le système : l'état des ondes était parfaitement cohérent lors d'un état de concentration intense (le simple fait de parler anglais par exemple), et un état de repos (plus un mot, pas de réflexion précise).

ocz
En  jaune les muscles faciaux, en rouge les ondes Bêta,
en vert les ondes Alpha, en bleu les muscles des yeux.


Cela peut paraître faux ou exagéré, mais faites-nous confiance, c'est bien réel ! Le système fonctionne vraiment bien, et il offre en plus une réactivité instantanée. C'en est presque effrayant !

Gros bémol cependant, si le système fonctionne en théorie, avec un logiciel de surveillance, c'est une tout autre question pour les jeux. La démonstration que l'on a pu tester sous Unreal Tournament 2004 n'utilise que les contrôles par les muscles faciaux, car il est encore bien difficile de discipliner l'activité de son cerveau sans un minimum d'entraînement. Et serait-ce vraiment utile en pratique pour un joueur ? Difficile à dire...

Contrôler un jeu par ses muscles faciaux, ça marche !

Sous Unreal Tournament 2004, un logiciel tiers a émulé les touches du clavier et de la souris en les reliant à certains mouvements des muscles faciaux. Les capteurs placés sur le front peuvent aller jusqu'à ressentir la tension des muscles de la mâchoire, avec une réactivité immédiate et une précision allant jusqu'à détecter précisément l'intensité de la tension musculaire.

On place alors un seuil de tolérance au niveau souhaité, puis dès que la tension des muscles de la mâchoire, ou même des muscles du front (relever les sourcils) dépasse le seuil fixé, le bouton choisi est pressé.

ocz
La configuration des seuils de tension musculaire,
et le test de tension en temps réel.

Outre les muscles du front et de la mâchoire, que les capteurs ne peuvent pas distinguer, l'engin d'OCZ détecte indépendamment la tension des muscles des yeux. Ainsi, dans la configuration de démonstration, regarder à droite permet de déplacer son personnage latéralement à droite, et l'inverse pour la gauche !

Qu'on soit bien clair, ça fonctionne bien, très bien ! A tel point qu'OCZ affirme que l'armée de l'air américaine, l'US Air Force, teste en ce moment même le prototype d'OCZ, en constatant déjà une réactivité entre 15 et 50 % plus rapide que les interfaces manuelles !

Sous UT 2004, on a donc pu avancer en serrant un peu la mâchoire, tirer en serrant fort, se déplacer latéralement avec les yeux, avec une réactivité proche du 100 %. Un peu d'entraînement pourra très certainement parfaire l'utilisation du système. La visée se faisait en revanche toujours avec la souris.

Lancement prévu pour fin 2007, sous les 300 dollars, mais est-ce utile ?

logo ocz Le boîtier présenté ici est un prototype fonctionnant sur port série. OCZ affirme vouloir lancer son Actuator dès la fin de cette année en USB, et peut-être avec une interface sans-fil entre les capteurs frontaux et le boîtier. L'engin devrait avoir sensiblement les mêmes dimensions, mais pas le même look.

Les joueurs pourront donc accéder à un nouveau type de contrôle. Mais le remplacement total des contrôles actuels est peu probable. Il faudra que le joueur s'adapte, et il trouvera peut-être une utilité à l'engin en tant qu'interface de contrôle complémentaire, pour être capable d'effectuer plus d'actions simultanément... A suivre !

Dans un autre style : L'Hydrojet, ventirad avec watercooling intégré

Pas d'autres nouveautés chez OCZ, à part cette étrangeté : l'Hydrojet. Un ventirad énorme qui intègre un ventilateur et un système de refroidissement liquide en son sein.

L'engin est encore très lourd, c'est un prototype qui devrait être finalisé dans plusieurs mois. Son fonctionnement est encore flou, on nous a simplement expliqué que le ventilateur aspirait l'air par en haut et l'expulse par le bas dans les ailettes de dissipation. On en reparlera certainement plus tard...

oczocz
Par Bruno Cormier Publiée le 19/03/2007 à 11:42
Publicité