AMD fait son show en conférence : WiFi, Barcelona, 690G...

« This is a real quadcore » 68
La firme californienne nous a conviés à leur conférence " Le Nouvel AMD : Produits, Stratégies, Visions ”. J’arrive le nœud au ventre : va-t-on subir un second cours magistral sur la fabrication des pneus ?

J’ai galopé sur deux kilomètres entre le stand Corsair et le conference center. J'arrive : la salle est pleine à craquer. Pas de problème, on s’installe sur le bord gauche par terre car bon, y’a évidemment plus de chaises de disponibles. Carnet/Stylo/Photo/GO !

AMD conference CeBIT 2007

Ça démarre très lentement sur 15 minutes de blabla… justement pour rassurer l’investisseur. Je me sens mieux, car on me susurre que Continental n’est pas invité cette année. Seul point à retenir dans les priorités clefs de 2007 : le Barcelona, et fournir des plateformes PC complètes. Le rachat d’ATI n’est évidemment pas pour rien dans cette histoire de plateforme. On nous pond d’ailleurs un très joli graphique nous montrant la complémentarité du duo ATI/AMD :

AMD conference CeBIT 2007 AMD conference CeBIT 2007

On nous expose le projet « Teraflop in a box » qui dans un seul boitier desktop rassemble une puissance monumentale, le tout comparé à la place d’un ordinateur comme big blue. L’informatique avance à grand pas…

AMD conference CeBIT 2007

À noter que pendant toute la conférence NVIDIA a été cité à de nombreuses reprises comme « un des partenaires proches avec qui nous travaillons ». A priori, on essaye de rassurer de tous les côtés. On nous clame que le chipset 690 et ses déclinaisons seront bien un exemple des bienfaits de ce rachat.

Encore de la lèche sur Vista et Microsoft. Les deux journaleux danois d’à coté arrêtent pas de papoter.

Comme le dirait un reporter sportif ou politique, la petite phrase est lancée à propos de l’Opteron quadcore : « C'est un vrai quadricoeur ». Eh oui, ça semble être une véritable architecture quadricœur, et pan ! Dans les dents, avec un sous-entendu gros comme une maison pour Intel et ses miracles d’architecture copier/coller. On nous rajoute qu’on y croit gros chez AMD et que 2007 sera l’année de leur quadcore. En revanche, le prix, les dispos, les spécifications techniques : rien…

AMD conference CeBIT 2007

La salle applaudit et je me demande si la suite va être plus consistante… Rick Bergman Senior VP et Manager division graphique prend la parole. C’est un ancien de chez ATI et je prie pour une présentation moins boursière. Rick attaque sec en déclarant que les 500 ingénieurs d’ATI travaillent toujours sur des chipsets graphiques aujourd’hui. Mince c’est parti sur 10 minutes de « Vista c’est bien il y a un bureau 3D », « DirectX10 c’est bien », « les shaders unifiés c’est bien ».

On nous rappelle tout de même que les deux blockbusters consoles du moment (Nintendo Wii et XBOX 360) sont tout de même montés avec du ATI. C’est vrai que cela ne se voit pas forcément pour le grand public, mais il y a de quoi occuper largement le carnet de commandes d’AMD.

On nous rajoute que le décodage vidéo 100% Hardware, on y croit fort chez AMD, le tout couplé à une implémentation HDMI/HDCP (Solution HD audio /RV6xx HDMI).

La cible 2007 pour les ordinateurs portables sera un GPU 65nm afin, entre autres, d augmenter l’autonomie ainsi que la compatibilité DirectX 10 et enfin l’expérience HD.

Suit un autre interlocuteur (qui ne s’est pas présenté) pendant 15 minutes sur le standard DTX où on tente de nous justifier le tout par un argument très discutable : « Les SFF serait toutes des solutions propriétaires, il fallait absolument créer un standard ouvert. ». La toute première caractéristique de ce format est la compatibilité avec l’ATX. On nous parle d’une probable apparition de produits DTX milieu 2007… comment ça, je suis sceptique ?

AMD conference CeBIT 2007

Quasi rien sur l’AMD 690G couplé à l’ATI Radeon X1250, hormis une liste de cartes mères. Le journaliste danois d’à coté s’est endormi.

AMD conference CeBIT 2007

L’intérêt de la salle s’éveille vers la fin quand il est aiguisé par un baroud sur les capacités WiFi du Centrino. On nous montre un gros dessin avec un test de portée pure dans des conditions idéales : en extérieur, environnement plat et sans obstacle. Le « Centrino 11G » offre 403 mètres de portée alors que la solution WiFi d'Atheros (XR AR5000i) l’écrase d’un bon vieux 831 mètres, selon AMD.

Il ressort une chose de toute cette conférence : on va patiemment attendre Barcelona en croisant les doigts. Mais surtout on va essayer d’en apprendre beaucoup plus en-dehors de cette conférence.

Un merci à l’agence de presse allemande d’AMD qui sauve la prestation finale (plus aucun CD kit de presse de dispo) en m’obtenant quand même ce fameux CD, et avec le sourire en plus.

AMD conference CeBIT 2007
Par Vincent Audigier Publiée le 17/03/2007 à 10:13
Publicité