Optimus Maximus : le Dieu des claviers à 1490 dollars

D'autres modèles à venir... 111

Nous sommes passés sur le stand d'Art. Lebedev Studio, les petits Russes qui ont inventé le clavier le plus cher de l'histoire, dont on connaît maintenant le prix, et un peu plus.

Le premier modèle prévu est l'Optimus Maximus, ce sera bien son nom commercial, et pas un simple surnom. Artemy Lebedev, qui accueille les visiteurs sur son minuscule stand (le prix du m² est très élevé au CeBIT), nous précise que ce nom fait référence au Dieu Jupiter, appelé Jupiter Optimus Maximus.

Optimus

Optimus Maximus signifie aussi « le plus meilleur », « le plus grand », « le plus intelligent », « le plus puissant » [NdR : traductions personnelles de notre journaliste]. C'est donc le modèle ultra-haut de gamme qui est prévu dans un premier temps. Selon Artemy, il sera distribué sur le marché dès le mois de novembre 2007. Le prix ? Il est aussi « Optimus Maximus » : 1490 dollars.

Optimus

Dollars canadiens ? Non, non : américains. Le clavier sera disponible dans le monde entier, et même en France, dès le début de sa distribution. Ses touches seront bien OLED dans leur totalité, au nombre de 114.

Chaque touche sera remplaçable, et offrira une résolution de 32 x 32 pixels. Le clavier aura une alimentation externe, et consommera « autant qu'une ampoule classique » selon Artemy, on imagine donc moins de 100 Watts.


Pourra-t-on un jour l'acheter ?

Artemy Lebedev CebitCe premier modèle est destiné aux professionnels seulement, nous explique Artemy. Le prix est donc énorme, il en convient, mais seuls ceux qui en auront vraiment besoin l'achèteront.

Pour les autres, Artemy nous assure que d'autres modèles moins chers seront disponibles sur le marché dans les 6 mois suivant la sortie du premier clavier.

Évidemment, ils offriront moins de touches OLED, jusqu'à seulement 10 (les touches de fonction à gauche du clavier). Le premier prix sera d'environ 500 dollars, nous promet-on.

Et encore, les premiers prix annoncés lors du développement du clavier étaient bien plus élevés, 10 dollars par écran OLED 32 x 32, sans compter leur intégration dans une touche de clavier, nous précise Artemy...


Notez aussi qu'aucun prototype n'est encore terminé, pas de clavier sur le stand du CeBIT donc, ni dans les laboratoires d'Art. Lebedev. Le clavier en préparation attend ses écrans OLED et ses touches, il est pour l'instant au stade du Frankenstein, dixit Lebedev.
Par Bruno Cormier Publiée le 15/03/2007 à 15:04
Publicité