S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Assemblée Nationale : les députés passent à Ubuntu

Je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous

On savait déjà qu’un appel d’offre avait été lancé pour équiper l’ensemble de l’Assemblée Nationale en logiciels libres. Concernant ce projet, nous apprenons par nos confrères de La Tribune que cet appel a été remporté par deux sociétés :
  • Linagora, une société de services en logiciels libres
  • Unilog, une société de conseil et d'intégration de technologies de l'information
Assemblée nationale Selon le peu d’informations dont nous disposons actuellement, c’est bien l’ensemble des 577 députés ainsi que leurs assistants qui migreront vers le logiciel libre. La distribution Linux retenue est Ubuntu, et on sait également que la suite bureautique sera, sans surprise, OpenOffice.org. Côté navigateur, c'est l’inévitable Firefox de Mozilla qui s’occupera des accès au Web.

On considère aujourd’hui que le marché du logiciel libre est en pleine expansion, en particulier en France. Si l’on en croit le cabinet d’analyse Gartner, ce marché devrait atteindre 88 milliards d’euros à l’échelle mondiale. En France, 50 000 emplois pourraient ainsi être créés d’ici 2010, et l’équipement des députés en logiciels libres ne fait que confirmer une tendance qui, si elle n’est pas rapide, évolue tout de même.

Cette tendance, c’est la considération du logiciel libre comme une alternative viable d’une part, et la volonté de s’affranchir d’autre part de logiciels dépendant uniquement d’une seule société. Autre remarque intéressante : le choix de la suite OpenOffice.org permet de se mettre en position de départ si la course aux formats de documents est lancée en France.

Si l’administration et les instances françaises s’équipent peu à peu en logiciels libres, il semblerait étrange en effet qu’elles se contentent d’utiliser les formats de Microsoft. La question de l’utilisation de l’ODF (OpenDocument Format) reste pour le moment entière.

Contacté au sujet de la migration, Linagora a simplement indiqué que toutes les informations n’étaient pas encore prêtes à être communiquées. Nous en saurons davantage lundi 12 mars.


Ps : Merci à Fab ;)
Source : La Tribune
Publiée le 09/03/2007 à 16:12

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;