Pop-up porno : une institutrice risque 40 ans de prison

Sympa le cours de bio aujourd'hui 265
Julie Amero, une institutrice américaine, risque quarante ans de prison aux États-Unis, suite à l'affichage intempestif de fenêtres publicitaires (pop-up) pornographiques sur son ordinateur, alors qu’elle tentait de faire une projection aux élèves de sa classe.

L'accusation considère que de telles images ne peuvent avoir été présentes que suite à une navigation "à risque" de la part de l'institutrice.





Pour sa part, la défense estime que son ordinateur a été infecté alors qu'elle visitait des sites totalement innocents. En effet, tout internaute peut se trouver infecté par ce type de malware sans obligatoirement avoir effectué de "mauvaise" navigation.

Le résultat de la sentence, rendu par la Cour de Norwich, devrait être connu le 2 mars prochain. Autant dire qu'une condamnation obligerait chaque personne à sécuriser son PC, du moins dans l'État du Connecticut.

Publiée le 13/02/2007 à 07:10 - Source : Agoravox
Publicité