Le catalogue MP3 de la FNAC est ouvert, réaction de l'UFC

Au tarif iTunes 91
La FNAC a, comme promis, ouvert hier sa section de téléchargement de MP3. La section est plutôt bien mise en valeur puisque dès la page de garde, une zone « Catalogue MP3 » attend les visiteurs. En un clic, le site propose ainsi l’ensemble de l’audiothèque à ce format sans DRM. Nul besoin de fouiller dans les titres, parmi les milliers de disponible, pour détecter ceux au format désiré, comme c’est actuellement le cas chez Virgin.

fnacmusic

La FAQ indique clairement les droits des usagers en précisant que « le site (…) vous propose de télécharger des chansons au format MP3. Ce format de fichier libre peut-être utilisé sans limitations, mais dans le cadre d'un usage strictement privé ». Les fichiers sont en 256 kbps pour le MP3 (contre 192 kb/s en WMA DRM). « Pour lire les titres au format MP3, vous devez possédez au minimum un ordinateur PC ou Mac équipé d'une carte son » indique sans plus de détails le site. ll lance automatiquement le lecteur multimédia ou via un lecteur dédié en bas de la fenêtre L’écoute des extraits a fonctionné sous environnement Linux, selon plusieurs témoignages.

« Les DRM, chevaux de Troie de l’industrie informatique et des majors »
Rebondissant sur la récente ouverture des plateformes FnacMusic et Virgin, l’UFC applaudit la double initiative, estimant que « les DRM détruisent la valeur de la musique ». Pour l'organisme, « ces DRM sont en effet une vraie calamité pour les consommateurs et le développement du marché de la musique en ligne. En effet, le consommateur ne peut écouter la musique achetée que sur certaines marques de lecteurs et parfois même qu’une seule ! Si le consommateur cherche alors à  neutraliser  le DRM, il s’expose à des poursuites judiciaires pour contrefaçon ». Une situation, fruit absurde de la loi DADVSI du 1er août 2006 « qui en même temps qu’elle sanctuarise juridiquement les DRM ne reconnaît pas aux consommateurs le droit légitime à l’interopérabilité ».

L’UFC-Que Choisir demande aussi à tous les producteurs d’ouvrir leur catalogue sans verrous. Un appel qui a déjà trouvé un écho, par le hasard du calendrier.
Par Marc Rees Publiée le 19/01/2007 à 11:22
Publicité