S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Blogs : la mise à mort serait prévue pour 2007

Plantez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens...

internetSi l'annonce en réjouirait plutôt certains, le blog toucherait donc à sa fin, du moins parviendrait à son apogée, au premier semestre 2007.

La fin d'une époque...
Le cabinet Gartner, docteur ES statistiques présente la situation sous deux aspects : la création et l'entretien. Les Échos résument alors la situation d'un trait lapidaire : « Vu la durée de vie moyenne d’un blogueur et la croissance actuelle des blogs, il existe déjà plus de 200 millions d’ex-blogueurs. »

Le premier trimestre 2007 amorcera donc le début de la fin pour ces remplaçants des pages persos. Les chiffres avancés par l'institut mettent en avant une évidence : on comptabilise 260 millions de blogs de par le monde, mais seuls 56 millions maintiennent un rafraîchissement de leur contenu. Moins d'un sur six, pour ramener ces données à des dimensions humaines.

Un autre chiffre attire l'attention : 2 %. Sur la totalité des internautes, 2 % participent activement et contribuent à l'évolution des blogs. Le blog, un média participatif, certes, mais pour lequel on n’apporterait finalement guère sa participation.

...la suite d'une autre ?internet surf libre blog écran
Autre époque, autres moeurs, que celle où l'on finissait un travail entrepris. La simplicité de création, peut être mise en cause, comme un facteur d'enthousiasme délirant. On abuse facilement de ce qui ne réclame que peu ou pas d'efforts, mais une fois l'euphorie de la nouveauté dépassée, le suivi devient astreignant et l'on baisse les bras.

 Or, il ne faut pas non plus imputer à cet unique facteur l'engouement qu'a connu, et que connaîtra encore la blogosphère. Somme toute, les analystes analysent, mais leurs déductions n'auront jamais valeur de parole évangélique. L'apparente liberté d'expression permise par un blog donne également le sentiment de pouvoir communiquer, ou à défaut de donner son opinion. Et par là même, de se sentir exister. Fragile conception, qui se noie finalement dans la masse de ses semblables. Comment se divertir au travail à l'avenir alors ?

Désintérêt ou divergence d'intérêts ?

MySpace et Facebook, deux des grands noms de la page perso, version Web 2.0 affichent par ailleurs des baisses de fréquentation. Rien d'alarmant, certes, mais ne doit-on pas savoir y lire quelques signes avant-coureurs ? Avec respectivement 4 % et 12 % de visiteurs uniques qui ont disparu en septembre, l'interrogation restera en suspens, mais chacun y apportera un élément pour y répondre.

Car pour intéresser, encore faut-il apporter un contenu, enfonçons des portes clavier libre ouvertes, ou de fenêtres, même. Mais ce contenu doit aussi générer lui-même une effervescence. La devise de Wolinski semble d'ailleurs très en vogue dans ces milieux : « Ce n'est pas parce que l'on n’a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule ! »  Or bon nombre s'articulent autour de thématiques... peu appétissantes. La lassitude semble donc inévitable, exception faite probablement d'un groupe d'irréductibles qui résistera encore et toujours à l'envahisseur.

De la pub défaillante au nouveau souffle de l'interface
Notons qu'un blog gratuit pour son créateur rapporte à son hébergeur grâce à la fréquentation des pages, sur lesquelles s'affiche tout de même une publicité. Or cette fragilité du système publicitaire, liée à l'incapacité du Web 2.0 à gérer une trop faible croissance des budgets pub mènerait aisément à un jeudi noir. L'audience seule ne suffira plus.

Le cabinet d'expertise sanctionne alors la chose de la manière suivante : « La prochaine génération d'environnements d'exploitation sera plus modulable et progressivement adaptable. L'ère des grands déploiements monolithiques de logiciels touche à sa fin ». Autrement considéré, si le blog sous sa forme actuelleinternet surf libre blog écran ne convainc plus, plutôt que de changer son fond, qui restera celui du journal intime par essence, autant modifier sa forme.

Vista, le dernier monstre ?

Toujours dans le domaine de l'informatique, mais avec un recul plus axé sur les systèmes d'exploitation, le cabinet Gartners frappe tout de même fort. Il prédit en effet que Redmond verrait la fin de son règne avec Vista qui « sera le dernier grand lancement de Microsoft ». Notons également parmi les prévisions strictement hardware, une baisse de 50 % du prix des ordinateurs en 2010.

Géolocalisation et SMS
La suite de l'annalyse se poursuit sur les téléphones portables et la géolocalisation. Les utilisateurs traçables, dit l'institut, représenteront 60 % de la population mondiale à disposer d'un téléphone équipé de services de géolocalisation. Un chiffre rassurant pour les parents, vis-à-vis de leur progéniture, mais peut-être plus inquiètant conernant les libertés individuelles... Cela dit, 2.300 milliards de SMS seront échangés en 2010, , en grande partie depuis l'Asie. En regard de la consommation qu'en font nos chères têtes blondes, voilà sûrement de quoi assurer de sympathiques hors forfaits.

Dommage pour les blogs, mais ce n'est pas perdu pour tous

libre ordinateur feme vieille
Si les jeunes n'ont plus goût à rien en la matière, une étude menée en octobre montrait que les 45-54 et les 56-64 représentaient 14 et 11 % des lecteurs de blogs. Concernant cinq pays européens, « le gouffre générationnel [pour les blogs] est ainsi moins important que pour les SMS ou la messagerie instantanée, très peu utilisés par les 50 ans et plus ». Ainsi en maison de retraite, des animateurs incitent les résidants à monter leur propre blog. Et une certaine Mme Vincent de s'étonner : « C'est extraordinaire. J'en avais entendu parler. Je savais que ça existait, mais je ne pensais pas que c'était aussi simple. Et c'est gratuit en plus. »

Le champagne de la bulle 3.0 se destine-t-il à finir en eau plate pour retraités ?
Publiée le 22/12/2006 à 08:13

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;