S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Sony BMG règle l'affaire des rootkits en Californie et au Texas

Californication

L’affaire dite des rootkits traîne toujours dans le dos de Sony BMG comme une vieille casserole. La major a été contrainte de verser 750.000 dollars de pénalités et de dédommagements à des consommateurs californiens, indique l’administration de la justice. Cette procédure fait suite à un accord avec le procureur général du comté de Los Angeles.

sony rootkits

Suite à l’inclusion dans les CD de plusieurs groupes musicaux d’un système destiné à contrôler discrètement l’usage du disque, des chercheurs en sécurité avaient révélé que ce DRM posait un problème de sécurité et de violation de la vie privée du consommateur. 12,6 millions de CD furent vendus aux États-Unis, 930.000 en Californie avec, en tout et pour tout, 79 titres. Pour contrôler l’usage de ces supports, deux types de DRM furent utilisés, tous deux problématiques : la Xtended Copy Protection ou XCP, développée par les Anglais de First4 Internet, et Media Max 5.de SunnComm, société de l’Arizona.

rootkit

« Dans leurs tentatives d’obtenir des parts de marché, les sociétés doivent être sensible au droit des consommateurs à la vie privée, surtout dans notre ère électronique » a exposé comme rappel à l'ordre, le procureur Steve Cooley. Dans les faits, 622.000 dollars couvriront les pénalités, et 128.000 dollars, les frais de procédures. Le procureur général annonce par ailleurs que plusieurs procédures similaires sont en passe d’être réglées au Texas et dans d’autres États fédérés.
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 20/12/2006 à 09:25

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;