S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Microsoft Exchange 2007 est terminé

Demain j'attaque 2008

exchange 2007 Après Vista et Office 2007, c’est au tour d’Exchange dans son édition 2007 également d’être finalisé. Le serveur de messagerie électronique de Microsoft nous arrive donc dans une nouvelle mouture avec, une fois n’est pas coutume, la sécurité au centre des préoccupations.

Voici les principales nouvelles fonctions de cette édition 2007 :
  • Exchange Management Console : basée sur MMC 3.0, elle centralise la gestion des serveurs Exchange
  • Exchange Management Shell : il s’agit de la version en lignes de commandes de la Console. Toute opération réalisée avec la Console peut être reproduite avec le Shell
  • Messagerie unifiée : une seule infrastructure pour plusieurs types de données, comme les emails vocaux, les emails classiques ou encore les fax
  • Améliorations des performances : passage au 64 bits et plus grandes capacités de stockage. Chaque serveur peut supporter 50 groupes de stockage, et chaque groupe peut supporter jusqu’à cinq bases de données (on ne peut toutefois pas utiliser plus de 50 bases de données sur un même serveur)
  • Disponibilité : lors de l’utilisation de plusieurs serveurs sous Exchange 2007, la charge représentée par le flot du courrier et des messages est automatiquement répartie sur tous les serveurs. Dans le cas de l’utilisation de plusieurs machines en tant que serveurs Hub Transport, la panne ou l’inaccessibilité de l’un d’entre eux ne doit avoir aucune influence sur le trafic réseau
  • Disponibilité des boîtes de messagerie électronique : trois nouvelles fonctions assurent l’accessibilité des boîtes de messagerie : la Local Continuous Replication (LCR), la Cluster Continuous Replication (CCR) et les Single Copy Clusters (SCC). Le but de ces fonctions est d’assurer que les groupes de stockage disposent d’une copie de sauvegarde continue permettant un relai en cas de défaillance.
  • Active Directory : l’architecture d’Exchange 2007 est désormais calquée sur la topologie d’Active Directory. Dans la pratique, un serveur Exchange 2007 peut donc être déployé tel quel sur un réseau Active Directory avec une exploitation automatique de la structure existante (sauf en cas de cohabitation avec des serveurs de messagerie plus anciens ou de configuration manuelle)
  • Réduction du trafic : Exchange calcule le chemin le plus court entre deux points en utilisant Active Directory
  • Conversion de messages : les serveurs Exchange 2007 Hub Transport ou non peuvent convertir les emails lorsqu’ils communiquent entre eux ou envoient des emails vers l’Internet
  • Découverte automatique : lorsqu’un utilisateur distant tente d’ouvrir sa boîte aux lettres électronique, le serveur Client Access localise cette boîte aux lettres et réoriente l’utilisateur vers le serveur le plus proche à des fins de réduction d’utilisation de bande passante
exchange 2007
Au-delà de cette liste présentant quelques-unes des nouveautés principales d’Exchange 2007, il faut noter l’intégration de fonctions anti-spam avec notamment :
  • Des fonctions de blocage d’adresses IP par listes et/ou par plages
  • Un filtrage du contenu automatique, avec la possibilité d’ajouter ses propres règles et définir ainsi comment tous les types de courriers sont traités.
  • Mise en quarantaine des spams
  • Identification par Sender ID ou par réputation (technologie visant à découvrir la « réputation » d’un expéditeur inconnu de l’utilisateur)
  • Agrégation de listes de spams : les serveurs Exchange 2007 peuvent relever automatiquement les listes personnalisés définies par les utilisateurs dans Outlook 2003 ou 2007 afin de les comparer et de mettre à jour ses propres listes
Les intéressés pourront se rendre sur le site de Microsoft et télécharger une version d’évaluation d’Exchange 2007. Il existe deux solutions : l’installation classique ou l’utilisation d’une image disque virtuel VHD.

Dans tous les cas, un processeur 64 bits est obligatoire, de même que la présence d’un Windows Server 2003 x64 (l’édition n’a pas d’importance). Si Exchange 2007 installe les composants obligatoires tel que le Framework .NET 2.0, la console MMC 3.0 ou encore PowerShell, la présence d’une infrastructure Active Directory est également obligatoire.
Source : Microsoft
Publiée le 11/12/2006 à 16:42

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;