L'Iran bloque l'accès à Youtube.com sur son territoire

Nouvelles frontières 122
Après avoir banni le haut débit de ses frontières, l'Iran s'attaque à l'accès de Youtube, qu'il vient tout simplement de supprimer à ses internautes. La République islamique, déjà critiquée par Amnesty International pour sa censure du Net, confirme donc sa politique.

Reporters Sans Frontières fait effectivement remarquer que l'Iran vient d'ajouter deux sites d'envergure sur sa liste noire : Youtube.com, et la publication en ligne du quotidien New York Times. L'Iran a aussi pris soin de bloquer la version anglaise de l'encyclopédie en ligne Wikipedia entre le 1er et le 3 décembre dernier, sans que l'on en sache la véritable raison.

Reporters sans frontières censure

Le groupement pour la liberté de la presse a bien testé l'accès aux deux sites et confirme qu'ils sont inaccessibles en Iran depuis le 1er décembre dernier. Le pays bloque aussi très régulièrement le site du New York Times, mais jamais de manière permanente. Sur Youtube encore, on pourra justement voir sur cette page une vidéo qui dénonce la censure en Iran. Certains internautes iraniens ajoutent que la version kurde de Wikipedia est elle aussi bloquée depuis plusieurs mois dans le pays.

Les connexions au Net sont limitées à 128 Kbits/s en Iran depuis la fin du mois d'octobre 2006. Une mesure qui s'ajoute à la censure pour empêcher « l'érosion de la culture islamique au sein de la jeune génération », selon les déclarations des autorités iraniennes, pour combattre « l'invasion culturelle » de ses « ennemis ».
Par Bruno Cormier Publiée le 06/12/2006 à 16:02
Publicité