S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Ubuntu - OpenSUSE : Mark Shuttleworth répond aux critiques

Très bonne récolte de tempête cette année

mark shuttleworth Nous vous parlions hier d’un message adressé par Mark Shuttleworth aux développeurs de la distribution Linux OpenSUSE. Le projet, initié par Novell, avait reçu les critiques à peine voilées du PDG de Canonical et initiateur de la distribution Ubuntu concernant l’accord liant désormais Novell à Microsoft.

Nombreuses ont été les réactions qui ont suivi le courrier de Shuttleworth. Certains étaient d’accord sur le fait que le partenariat Microsoft/Novell jetait un trouble dans le milieu du logiciel libre et qu’il était difficile de prévoir des conséquences positives à long terme. Quand bien même ces personnes pouvaient être d’accord avec le PDG de Canonical sur le fond, la forme employée a toutefois fait grincer bien des dents, avec une tentative considérée comme délibérée de recruter directement dans les rangs des développeurs d’une distribution concurrente.

Shuttleworth indiquait cependant qu’il était pleinement conscient du caractère dérangeant de son message, et précisait en outre qu’Ubuntu n’était pas la seule distribution valable. Il ajoutait de fait que d’autres distributions devaient représenter des changements d’allégeance valables, à l’instar de Gentoo et Debian (dont Ubuntu est issue d’ailleurs).

suse novellÀ la suite de nombreuses remarques et des critiques agacées des développeurs d’OpenSUSE, Mark Shuttleworth a posté un billet sur son propre blog, où il commence par s’excuser des réactions provoquées. Il revient sur son invitation qui concernait selon lui uniquement l’évènement Ubuntu Open Week qui commencera le 5 décembre. Il indique ensuite ce que sont, selon lui, trois points importants :
  1. Aucune offense ne devait être faite à SUSE. Shuttleworth estime qu’il s’agit d’une très bonne distribution, mais les critiques étaient formulées à l’encontre de l’accord entre Novell et Microsoft. Il pense ainsi que le partenariat est dangereux et qu’il est normal que des craintes s’élèvent du monde du logiciel libre.
  2. « La collaboration entre SUSE et Ubuntu est bienvenue » : il soutiendra tous les efforts allant dans ce sens. Il explique en outre que nombreux sont les acteurs souhaitant voir le logiciel libre être globalement couronné de succès et la collaboration est un bon moyen d’y parvenir.
  3. « Ubuntu n’est pas sans controverse, pas plus que Debian » : ces deux distributions ne sont pas parfaites, mais Shuttleworth précise qu’il souhaitait seulement indiquer qu’ils (les développeurs d’Ubuntu) ne voulaient rien avoir à faire avec le partenariat Microsoft/Novell.
Avec ces excuses et ces précisions, les choses devraient un peu se calmer maintenant. Toutefois, puisque les paroles s’envolent et que seuls restent les actes, certains n’oublieront pas de sitôt l’intervention du PDG de Canonical.
Publiée le 28/11/2006 à 15:44

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;