L'Assemblée Nationale va migrer vers le logiciel libre

Debré voit loin 153
L’Assemblée Nationale va migrer de nombreux postes vers les solutions libres dès 2007. Selon un communiqué publié sur le site de l'institution, tous les ordinateurs mis à disposition des 577 députés seront ainsi dotés de logiciels libres à compter de la prochaine législature. Cette migration s’est effectuée à la demande du Président de l'Assemblée nationale, Jean-Louis Debré, lequel avait été saisi par plusieurs députés sur la question. « Cette décision répond de manière concrète aux préconisations de nombreux députés de voir les pouvoirs publics recourir plus largement aux logiciels libres ». 

dadvsi



On ne sait pas encore quelle distribution Linux sera choisie. Chose certaine, c’est la suite bureautique OpenOffice.org, le navigateur Firefox et un client de messagerie libre qui viendront épauler le travail parlementaire des représentants. 

Les motivations économiques et les fonctionnalités ont été prises en compte dans ce choix puisque de l’aveu même du service de communication de l’Assemblée, une étude préalable « a montré que les solutions libres offrent désormais des fonctionnalités adaptées aux besoins des députés et permettront de réaliser de substantielles économies en dépit de certains coûts de mise en œuvre et de formation ».
Publiée le 23/11/2006 à 09:11
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité