Virtualisation : Xen au premier plan avec Red Hat

Non Xena, pousse toi de là, c'est pas toi devant 31
Dans le monde très en vogue de la virtualisation, VMware représente l’acteur majeur. Puisque l’on parle cependant d’acteurs majeurs, Red Hat pourrait changer la donne avec la prochaine version de sa distribution à destination du milieu professionnel : Red Hat Enterprise Linux 5.0. Le système intégrera en standard la solution de virtualisation Xen qui sera également à la base de l’infrastructure de gestion.

L’installeur de la distribution, nommé Anaconda, sera par exemple capable d’installer des machines virtuelles en plus d’une installation de type classique. Le reste du système est d’ailleurs adapté au traitement de ces machines virtuelles puisque le Red Hat Network sera également capable de leur délivrer les mises à jour comme s’il s’agissait de systèmes traditionnels.

Le Virtual Manager intégré au système propose d’autres possibilités, certaines pouvant d’ailleurs être trouvées dans Infrastructure 3.0 de VMware :
  • Les machines virtuelles Xen peuvent être déplacées d’un serveur à un autre sans interruption pour l’utilisateur
  • L’état d’une machine virtuelle peut être sauvegardé à tout instant
  • Le Virtual Manager peut organiser un enregistrement d’état de la totalité ou d’une partie des machines virtuelles de manière périodique
  • En cas de problème avec une machine virtuelle, celle-ci peut être relancée depuis sa dernière sauvegarde d’état, ou une autre antérieure
La solution de virtualisation permet d’ailleurs à une entreprise ne souhaitant pas migrer ses applications vers Red Hat Enterprise Linux 5.0 de continuer à les utiliser sur un nouveau serveur qui ferait tourner une ou plusieurs machines virtuelles de la précédente version du système. RHEL 5.0 verra le jour durant le premier trimestre 2007 et supportera donc Xen dans sa version 3.0.
Publiée le 22/11/2006 à 07:11
Publicité