S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Office 2007 : activation du logiciel et fonctions limitées

C'est office.. Ciel !

vista officeOn sait depuis longtemps que Microsoft prépare son combat contre le piratage logiciel. Parmi les mesures prises par le géant du logiciel, l’activation représente sans doute le premier essai à très large audience. Intégré à Windows XP, le processus a bien entendu été contourné assez rapidement, surtout parce que cette version de Windows disposait d’une édition Corporate. Cette édition spécifique, destinée aux entreprises, contenait un système ne réclamant pas d’activation. On a alors trouvé rapidement sur les réseaux de téléchargement une copie de cette version Corporate qui finalement ne réclamait qu’une clé d’installation.

On sait également que dans Vista les choses sont et seront différentes. L’activation est loin d’être le seul processus visant à limiter le piratage. Ainsi, passer l’installation avec une clé et se débrouiller pour que le système fonctionne intégralement sans activation ne sera qu’une étape pour le pirate en herbe.

À chaque validation WGA d’un logiciel, il existera le risque que le système soit reconnu comme piraté, ce qui sera invariablement le cas si la clé qui vous a servi à installer Vista est utilisée par 500 000 autres personnes. Le système se place en utilisation limitée. Contrairement à XP qui se bloque complètement, Vista ouvre une session à durée limitée (une heure) pendant laquelle l’utilisateur a accès à des fonctions de base comme le surf sur Internet. Passé ce délai, la session se ferme. Bien entendu, on peut toujours relancer la machine et disposer d’une nouvelle session.

office

Pour Office 2007, les choses sont un peu plus calmes. Des rumeurs étaient nées dernièrement sur la possible présence d’un « kill switch » dans le logiciel, c’est-à-dire d’une fonction permettant à Microsoft de désactiver à distance la suite bureautique. Des rumeurs aussitôt démenties par la firme de Redmond.

Lorsque l’on installe Office 2007, il est nécessaire, comme beaucoup d’autres logiciels, de disposer d’une clé d’installation. Une fois le logiciel installé, il tente de s’activer en ouvrant un panneau et en demandant à l’utilisateur la manière dont il veut procéder : Internet ou téléphone. Si la suite n’est pas activée, elle passe en mode « sursis » avec la possibilité d’exécuter 25 fois au total la suite (une exécution de Word et une autre d’Excel compte pour deux exécutions).

Passée cette possibilité, Office 2007 passe en mode restreint. Dès lors, les différents composants tels que Word, Excel ou encore PowerPoint vont agir comme des visionneuses : ils pourront lire et imprimer les documents. En aucun cas cependant il ne sera possible de modifier et enregistrer quoi que ce soit.

office

Si l’information est nouvelle pour certains, elle ne l’est pas pour d’autres. En fait, il s’agit précisément de la méthode adoptée avec les deux versions précédentes d’Office, soit la XP et la 2003. Le fonctionnement de type visionneuse est également présent sur ces versions. Il existe cependant deux différences notables avec la version précédente d’Office :
  • Office 2003 pouvait exécuter 50 fois les différents composants
  • La mise à jour en ligne via Office Update et/ou le téléchargement de modules complémentaires demandent obligatoirement une version activée en bonne et due forme d’Office 2007
Si vous vous demandez pourquoi une telle différence de traitement entre Vista et Office 2007 au niveau des mesures prises contre le piratage, la raison est assez simple : Office 2007 a été bâti sur les mêmes bases qu’Office 2003 pour ces mesures. De fait, cette protection de type Windows XP est bien moins efficace que la Software Protection Platform que prépare actuellement Microsoft.
Publiée le 21/11/2006 à 16:50

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;