Une somme reversée à Universal pour chaque Zune vendu

Des dollars, pas du cochon ! 40
S’il se confirme, le succès de la commercialisation du Zune va entraîner des conséquences financières positives pour Universal. Le New York Times indique ainsi que Universal Music va percevoir des royalties sur chaque vente de Zune. Selon le journal, le montant avancé sera de 1 dollar ponctionné, sur les 250 du prix de vente du prochain lecteur de Microsoft (la somme n'a pas été confirmée par Universal) . Une partie ira alors aux artistes, le reste sera conservé par la major. Outre ce reversement, des droits seront évidemment payés pour chaque morceau acheté et issu de son catalogue, à l’instar cette fois d’Apple. La nouvelle est pour le moins surprenante puisque outre la confrontation avec le piège du DRM,  le consommateur devra s’alléger d’un dollar même si aucun morceau du catalogue Universal ne sera jamais joué sur son Zune.

Zune

En contrepartie, Universal Music indique qu’elle mettra à disposition plus d’artistes et de morceaux, avec des droits étendus pour le consommateur… Les modalités financières n’ont pas été révélées. On ne sait pas si cet accord financier est lié aux facultés de partage des Zune. Rappelons que deux Zune peuvent échanger des morceaux de musique par communication sans fil. Des droits cependant limités puisque celui qui reçoit le fichier ne pourra l'envoyer à son tour, et ne pourra lire le fichier que trois fois pendant trois jours. (voir la démonstration vidéo, issue de Gizmodo). Après quoi, la DRM fera son office et effacera le fichier, sauf si l’utilisateur passe à la caisse enregistreuse. Dans ce schéma économique du Zune, les morceaux pourront être achetés à la carte chez Microsoft pour 99 cents ou écoutés pour 14.99 dollars mensuels avec le Zune Pass.



Certes la somme est minime. Mais dans le principe, si l’accord entre Microsoft et les majors repose effectivement sur ce potentiel de partage, il n’est guère éhonté de parler d’un système privé… de copie privée. Avec en France, des ponctions en cascade puisque le Zune sera soumis à la rémunération pour copie privée.  Universal, comme les autres majors recevront à nouveau leur part du gâteau.
Par Marc Rees Publiée le 09/11/2006 à 10:24 - Source : Reuters
Publicité