S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Chine : amendes pour les auteurs de parodies sur le Net

Protection de la liberté d'interdire

ChineLa ville chinoise de Chonging, l'une des principales villes industrielles du sud-ouest du pays, menace les internautes d'une amende de 5000 yuan (plus de 500 euros) pour diffamation, si ces derniers entreprennent de monter une vidéo satirique en reprenant des scènes de films existants.

Cette nouvelle règle vise les internautes qui se sentent un peu trop libres de leurs actes, spécialement ceux « qui diffusent une information ou une remarque diffamatoire pour quelqu'un d'autre, lancent des attaques personnelles ou détruisent la réputation des autres en ligne », explique l'agence de presse chinoise, Xinhua.

Ainsi, le fait de publier en ligne une vidéo « pour caricaturer autrui ou un phénomène social » pourrait être une violation de la nouvelle loi de Chonging. Ces parodies vidéo sont de plus en plus populaires chez les Chinois, qui ont même inventé le terme « egao » pour décrire la pratique. Certains réalisateurs chinois se sont déjà plaints de la reprise de leur film dans un tel but, et l'État compte bien restreindre cette liberté d'humour.

La Chine encourage l'utilisation de l'Internet dans les domaines commerciaux et éducatifs, mais l'État applique une stricte censure du réseau dans tous les autres domaines, où la liberté totale d'expression, même humoristique, n'est pas toujours la bienvenue. De nouvelles règles seront bientôt appliquées en Chine pour réserver à quelques sites web seulement la possibilité de diffuser des vidéos sur le Net.
Publiée le 17/10/2006 à 11:15

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;