S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Sellaband : les internautes investissent dans la musique !

Le tout, c'est de pas produire une Lorie-bis...

Avec l'avènement d'internet, les internautes sont rapidement devenus la cible (facile ?) des éditeurs de tous bords, dès lors que leurs croissances devenaient inférieures à celles escomptées, les majors du disque en pole position. Or ces dernières années, le marché de la musique a énormément été critiqué : de la baisse du nombre de morceaux écoutables à la radio à l'évolution quasi nulle des formats, en passant par les prix prohibitifs imposés par la SACEM aux web radios. Mais les internautes ont aujourd'hui un réel moyen de contrer les grandes maisons de disques et le marché musical dans son ensemble, grâce à Sellaband.

Qu'est-ce que Sellaband ? Son concept est d'une simplicité enfantine. Des artistes se présentent sur ce site. Ces artistes sont inconnus du grand public et sont délaissés complètement par les maisons de disques, même des plus petites. Ils ne peuvent donc pas se produire par eux-mêmes. Et c'est là que Sellaband et vous-même intervenez. Car vous pouvez en effet acheter des parts, d'une valeur unitaire de 10 dollars (7,91 euros) plus le coût de la transaction, pour financer vous-même vos artistes préférés, dont vous aurez bien évidemment écouté les morceaux préalablement.

Sellaband


Sachant que 50.000 dollars sont demandés pour financer chaque groupe ou chaque artiste, il faut donc 5000 parts pour lancer le projet. Vous pouvez bien entendu acheter une simple part, mais aussi une centaine si vous avez l'âme d'un producteur et si vous aimez le "risque". En effet, quand les 50.000 $ sont atteints, outre la fabrication de l'album et la vente du CD via des partenaires de Sellaband, les mini-producteurs recevront bien entendu leur part du gâteau. Les bénéfices de la vente de l'album sont partagés entre les artistes (à 50%) et fort logiquement, à vous, investisseurs, qui vous départegerez donc le reste. De plus, Sellaband proposera gratuitement sur son site le téléchargement de l'album. Les bénéfices tirés de la publicité seront eux aussi partagés entre le site, l'artiste et les investisseurs.

Rajoutons qu'en tant qu'investisseurs, vous aurez évidemment de nombreuses avant-premières. Vous aurez ainsi des informations durant toute la production, et quand le CD sera gravé, vous recevrez un pack spécial contenant notamment une édition limitée de l'album. Point intéressant à préciser, avant que la somme des 50.000 dollars ne soit atteinte, vous pouvez toujours vous retirer, soit en transférant votre argent à un autre ariste, soit en vous faisant tout simplement rembourser.

Sellaband Sellaband Sellaband


Créé par deux Néerlandais, Sellaband a ouvert depuis quelques mois à peine, et le site attire de plus en plus de visiteurs. Et ce n'est pas cet article de PC Inpact qui changera cette dynamique. Loin d'être confiné à des musiciens hollandais, le deuxième groupe ayant attiré le plus d'investisseurs - un peu moins de 5000 dollars au moment où est rédigé cet article – est d'ailleurs français. Nommé The Fakes, il se situe juste derrière Nemesea, un groupe hollandais (+12.000 dollars), et Kirt, un artiste allemand (2500 dollars). Et on retrouve des Anglais, des Américains, des Néo-Zélandais, des Belges, des Suédois, des Canadiens, des Indiens, des Mexicains, etc. Un véritable melting pot musical donc.

Le seul réel défaut de ce site pour le moment, hormis le risque encouru par les (gros) investisseurs, est son trop faible nombre de visiteurs. Sans eux, le nombre d'investisseurs ne sera jamais assez élevé pour produire assez d'artistes. Un défaut qui devrait vite être corrigé avec le temps...

Publiée le 08/10/2006 à 16:01

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;