S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

La sécurité de Vista compromise par la Commission ?

Avant l'antispyware, l'anti-UE

Nouvelles étincelles entre Microsoft et la Commission Européenne. L’éditeur de Redmond vient de déclarer que « l’une de ses principales préoccupations est que les consommateurs européens profitent des mêmes nouvelles fonctionnalités de sécurité dans Windows Vista que les autres ». Le vice-président de Microsoft, Erich Andersen a rappelé depuis Bruxelles que « la sécurité était une priorité pour ces consommateurs européens ».

Voilà quelques jours, Vista était l’objet d’une foire d’empoigne entre Microsoft et la Commission. Selon Microsoft, Vista pourrait être à nouveau reporté selon le degré d’exigence de la Commission Européenne en matière de concurrence. Des craintes sèchement balayées par Bruxelles : « Ce n'est pas à la Commission de donner un feu vert avant que Vista ne soit sur le marché, mais à Microsoft de prendre ses responsabilités en tant que quasi monopole, et de s'assurer que ses produits respectent les règles de concurrence fixées par l'Union. »

vista rc1

À l’index ici, les outils de sécurité prévus dans Vista, l’antispyware en tête. Dans l’optique Microsoft, ce bundle a le mérite d’offrir une solution clé en main, assurant un certain niveau de sécurité pour le consommateur. Dans l’optique de la Commission Européenne, on raisonne plus sous l’angle de la diversité : l’inclusion de tels logiciels par défaut évite surtout au consommateur d’avoir à chercher des solutions parallèles. On notera qu'en matière de protection des droits du consommateur, le champs de bataille de la vente liée PC et OS reste un terrain bien vague à ce jour.

En guise de réponse, Jonathan Todd, porte-parole de la commissaire à la concurrence Neelie Kroes, explique : « Nous comprenons le désir de Microsoft de rendre Vista encore plus sécurisé que ses prédécesseurs [mais] la sécurité informatique dépend de la diversité et de l’innovation dans ce domaine. » Et cette diversité, et derrière elle la sécurité, « pourrait être en danger si on permettait à Microsoft d'empêcher la concurrence existante sur des marchés du logiciel de sécurité ».
Source : TodayONline
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 12/09/2006 à 16:57

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;